Accueil > Actualités > Prime de fidélisation en Seine-Saint-Denis : 10 000 €

Prime de fidélisation en Seine-Saint-Denis : 10 000 €

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 26 octobre 2020

Édouard Philippe, alors Premier Ministre, avait annoncé en octobre 2019 la création d’une prime de fidélisation pour certains agents de l’État exerçant en Seine-Saint-Denis. Jean Castex l’a confirmée.
Le décret l’instituant est enfin paru, sans qu’il n’ait été discuté..., le 24 octobre 2020. L’UNSA Fonction Publique vous décrypte le texte.

Ce texte prend effet à partir du 1er octo­bre 2020, pour une durée de dix ans.

Agents concer­nés

Pour pré­ten­dre à cette prime de fidé­li­sa­tion, les agents publics, civils et mili­tai­res, fonc­tion­nai­res ou contrac­tuels, doi­vent avoir exercé de façon per­ma­nente dans le dépar­te­ment de Seine-Saint-Denis et y comp­ter 5 années conti­nues de ser­vi­ces effec­tifs. Les agents déjà en place devront rester au moins une année com­plète.

Seuls, cer­tains emplois et ser­vi­ces, au contact direct de la popu­la­tion, sont dési­gnés pour pou­voir pré­ten­dre à cette prime : ser­vice public de l’éducation, police natio­nale et pré­fec­ture, ser­vi­ces de greffe judi­ciai­res, admi­nis­tra­tion péni­ten­tiaire et pro­tec­tion judi­ciaire de la jeu­nesse, bri­gade de sapeurs-pom­piers de Paris et admi­nis­tra­tion des finan­ces publi­ques et de la pro­tec­tion des popu­la­tions.

Pour les agents contrac­tuels, une inter­rup­tion maxi­male de quatre mois ne cons­ti­tue pas une rup­ture du carac­tère continu des ser­vi­ces.

Arrêté lis­tant les emplois et ser­vi­ces

Montant de la prime de fidé­li­sa­tion et condi­tions de ver­se­ment

Le mon­tant de la prime de fidé­li­sa­tion est fixé à 10 000 €. Elle est versée en une seule fois, au terme des cinq années de ser­vi­ces effec­tifs. Elle ne peut être perçue qu’une seule fois.

Cette prime est cumu­la­ble avec tout autre élément de rému­né­ra­tion de même nature. Deux excep­tions de non cumul sont pré­vues : la pre­mière frac­tion du com­plé­ment d’indem­nité de fidé­li­sa­tion versé après la pre­mière année révo­lue de ser­vice continu en sec­teur dif­fi­cile attri­bués aux fonc­tion­nai­res du corps d’enca­dre­ment et d’appli­ca­tion de la police natio­nale nommés à l’issue de la réus­site au concours natio­nal à affec­ta­tion régio­nale en Ile-de-France et la troi­sième frac­tion de la prime de fidé­li­sa­tion attri­buée aux mem­bres des corps de com­man­de­ment et d’enca­dre­ment et d’appli­ca­tion du per­son­nel de sur­veillance de l’admi­nis­tra­tion péni­ten­tiaire lau­réats des concours natio­naux à affec­ta­tion locale.

Dispositions déro­ga­toi­res

Pour les agents affec­tés dans le ser­vice public de l’éducation, la date de départ de calcul de la durée des cinq ans de ser­vi­ces conti­nus est fixée à la ren­trée sco­laire des élèves, le 1er sep­tem­bre 2020.
Les agents qui attei­gnent la limite d’âge de leur corps et sont donc placés en retraite per­çoi­vent la prime de fidé­li­sa­tion au pro­rata du temps de ser­vice effec­tué à comp­ter du 1er octo­bre 2020.
A l’expi­ra­tion du décret, le 1er octo­bre 2030, les agents qui ne rem­pli­ront pas la condi­tion de durée de cinq ans, béné­fi­cie­ront, à titre per­son­nel, d’une pro­lon­ga­tion au-delà de cette date pour attein­dre la durée des cinq ans.

Et les agents déjà affec­tés ?

Les agents anté­rieu­re­ment en fonc­tion dans les ser­vi­ces et emplois dési­gnés ont six mois pour opter :

  • soit pour le bénéfice de la prime de fidélisation après cinq ans de services effectifs à compter du 1er octobre 2020,
  • soit pour un versement exceptionnel de la prime de fidélisation.

Dans ce der­nier cas, il est déter­miné à la date d’entrée en vigueur du décret la durée de ser­vi­ces effec­tifs déjà effec­tuées et donc le nombre d’années de ser­vi­ces effec­tifs res­tant à effec­tuer pour pré­ten­dre à la prime de fidé­li­sa­tion. Pour quatre années res­tant à effec­tuer, le mon­tant sera de 8 000 €, (trois années, 6 000 €, deux années, 4 000 €, une année, 2 000 €). Ce mon­tant est versé au départ de l’agent.

L’avis de l’UNSA Fonction Publique

L’UNSA Fonction Publique prend acte de ce dis­po­si­tif. Il devra être évalué pour véri­fier qu’il soit adapté et effi­cace.
Par ailleurs, l’UNSA Fonction Publique note qu’il a été décidé avec peu de concer­ta­tion locale ou natio­nale. Certains agents ne pour­ront pas en béné­fi­cier. Enfin, l’UNSA Fonction Publique estime que l’attrac­ti­vité se pose aussi sur d’autres ter­ri­toi­res de la République.


Voir en ligne : Décret n° 2020-1299 du 24 octobre 2020 portant création d’une prime de fidélisation territoriale dans la fonction publique de l’Etat