Accueil > Actualités > Les recommandations de l’académie de médecine en soutien à nos revendications (...)

Les recommandations de l’académie de médecine en soutien à nos revendications !

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 7 avril 2020

Le 3 avril, l’Académie de médecine a préconisé que les cas de COVID-19 liés à une contamination professionnelle soient déclarés comme « infection imputable au service pour les agents de l’État et des collectivités. Cela rejoint les revendications que l’UNSA Fonction Publique a exposées au ministre plusieurs fois.

Les aca­dé­mi­ciens recom­man­dent également que tous les employeurs s’enquiè­rent quo­ti­dien­ne­ment de l’état de santé des agents et des sala­riés quel que soit leur sec­teur d’acti­vité et veillent à la connais­sance et la mise en œuvre des consi­gnes de pré­ven­tion dont ils sont res­pon­sa­bles.

Pour l’Académie, les pro­fes­sion­nels de santé doi­vent faire l’objet des mesure prio­ri­tai­res de ren­for­ce­ment de la conta­mi­na­tion : mise à dis­po­si­tion sys­té­ma­ti­que de gants, tenues jeta­bles et moyens de désin­fec­tion de la peau pour tous les pro­fes­sion­nels en contact direct ou indi­rect avec des per­son­nes poten­tiel­le­ment conta­mi­nées. La mise à dis­po­si­tion des mas­ques doit être hié­rar­chi­sée en tenant compte du niveau d’expo­si­tion et des fac­teurs de risque indi­vi­duels.

De plus les pro­fes­sion­nels en acti­vité quo­ti­dienne d’accueil ou de gui­chet, doi­vent béné­fi­cier de mas­ques et de mesu­res bar­rière ren­for­cées vis-à-vis du public, notam­ment par la mise en place d’écrans trans­pa­rents en plas­ti­que ou en verre inter­po­sés entre les pro­fes­sion­nels et le public, les sur­fa­ces de contact manuel doi­vent être déconta­mi­nées régu­liè­re­ment.

Enfin, les pro­fes­sion­nels de la sûreté et de la sécu­rité doi­vent, dans le cadre du contact avec le public, dis­po­ser des moyens néces­sai­res aux mesure bar­riè­res (dis­tance de sécu­rité, solu­tion hydro alcoo­li­que, port du masque en cas de contact rap­pro­ché).

L’UNSA reven­di­que cette reconnais­sance pour tous les per­son­nels, agents publics comme sala­riés, mobi­li­sés sur le ter­rain.