Accueil > Actualités > La Fonction publique à la croisée des chemins : les organisations syndicales (...)

La Fonction publique à la croisée des chemins : les organisations syndicales refusent de siéger au CCFP !

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 6 mars 2019

Les organisations syndicales de la Fonction publique CFE CGC, CFTC, CGT-FP, FA-FP, FO-FP, FSU, Solidaires et UNSA-FP ont décidé de ne pas participer au Conseil commun de la Fonction publique du 6 mars 2019.

Ce CCFP exa­mine le projet de loi dit « de trans­for­ma­tion de la Fonction publi­que ».

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les n’ont eu cesse, depuis près d’un an, de dénon­cer un docu­ment d’orien­ta­tion du gou­ver­ne­ment - Refonder le contrat social avec les agents publics - qui tour­nait le dos aux prin­ci­pes mêmes de la Fonction publi­que : recours accru au contrat contre le recru­te­ment par concours, indi­vi­dua­li­sa­tion des rému­né­ra­tions à l’inverse d’une reconnais­sance de toutes et tous les agent-es, affai­blis­se­ment des ins­tan­ces de repré­sen­ta­tion des per­son­nels et des droits syn­di­caux, pré­vi­sion d’exter­na­li­sa­tions de mis­sions avec obli­ga­tion pour les agent-es de suivre leurs ser­vi­ces… Ce sont aujourd’hui ces mêmes mesu­res que contient le projet de loi.

Aucune des mises en garde et pro­po­si­tions faites par les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les au cours des mul­ti­ples réu­nions de concer­ta­tion n’ont été rete­nues par le gou­ver­ne­ment.

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les condam­nent avec force une méthode gou­ver­ne­men­tale qui consiste à impo­ser des mesu­res contre l’avis d’orga­ni­sa­tions repré­sen­ta­ti­ves des plus de 5 mil­lions d’agent-es de la Fonction publi­que.

Elles aler­tent sur les dan­gers que recèle ce projet de loi.
Face aux iné­ga­li­tés socia­les et ter­ri­to­ria­les, au sen­ti­ment d’aban­don d’une grande partie de la popu­la­tion, la Fonction publi­que a un rôle impor­tant à jouer.
Et sans les agent-es, qu’ils soient dans le ver­sant de l’État, celui de la Territoriale ou de l’Hospitalière, les mis­sions indis­pen­sa­bles des ser­vi­ces publics au ser­vice des usa­gers ne peu­vent pas être ren­dues. C’est pour­quoi, à l’inverse d’un recours accru au contrat, d’un affai­blis­se­ment des mis­sions de ser­vi­ces publics, d’une remise en cause des ins­tan­ces de dia­lo­gue social, les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les appel­lent à confor­ter le modèle social de notre pays.
Elles deman­dent que le projet de loi soit retiré.

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les CFE CGC, CFTC, CGT-FP, FA-FP, FO-FP, FSU, Solidaires et UNSA-FP appel­lent les agent-es à se mobi­li­ser y com­pris à l’occa­sion du pas­sage du projet de loi en conseil des minis­tres.

Paris, le 6 mars 2019


Voir en ligne : L’UNSA Fonction Publique boycotte le CSFPE et le CCFP