Accueil > Actualités > L’attractivité des concours passe par l’attractivité de la Fonction (...)

L’attractivité des concours passe par l’attractivité de la Fonction Publique

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 29 mai 2019

Le gouvernement poursuit son processus de discussion autour de l’attractivité des concours avec un second groupe de travail.
Pour l’UNSA, il s’agit de rappeler les principes fondamentaux de l’égal accès aux emplois publics et la défense des droits des agents publics tout en insistant sur l’attractivité de la fonction publique.

Recruter des agents publics pour pour­voir tous les postes est un enjeu essen­tiel pour l’avenir de la fonc­tion publi­que et du ser­vice public.

L’UNSA estime que se pose d’abord la ques­tion de l’attrac­ti­vité de cer­tai­nes zones géo­gra­phi­ques autant que de la fonc­tion publi­que. Elle note qu’un état des lieux des postes vacants à l’issue des concours et des pro­cé­du­res de mobi­lité est un indi­ca­teur indis­pen­sa­ble pour juger de l’attrac­ti­vité de la fonc­tion publi­que en 2019.
L’UNSA demande un également une trans­pa­rence pour l’ensem­ble des concours orga­ni­sés dans les hôpi­taux et un état précis du nombre d’agents ayant réus­sis un concours ter­ri­to­rial mais n’ayant pas de poste.

Ces éléments ne sont pas pré­sen­tés, la réflexion ne s’appuie donc pas sur un état des lieux par­tagé.

La moder­ni­sa­tion et l’évolution des concours est cepen­dant néces­saire tout en pré­ser­vant les trois voies actuel­les de recru­te­ment. Le concours externe doit être plus pro­fes­sion­na­lisé sans perdre de vue qu’il doit véri­fier des connais­san­ces, des apti­tu­des et des com­pé­ten­ces. Le concours interne est indis­pen­sa­ble pour favo­ri­ser les évolutions de car­rière des agents. Enfin, le concours "troi­sième voie" doit per­met­tre de pren­dre en compte de nom­breux pro­fils de can­di­dats ayant déjà une expé­rience y com­pris les can­di­dats ayant réussi leur diplôme dans le cadre d’un appren­tis­sage.

L’UNSA insiste sur la prise en compte de la vali­da­tion des acquis de l’expé­rience (VAE). Elle pro­pose une nou­velle épreuve trans­ver­sale sur la connais­sance de la fonc­tion publi­que et de ses mis­sions d’inté­rêt géné­ral.

Le gou­ver­ne­ment s’inter­roge :

  • sur le développement des concours sur titre pour lesquels l’UNSA estime qu’ils doivent rester limités aux professions réglementées.
  • sur l’organisation de concours nationaux à affection locale
  • sur l’organisation de concours locaux.
    L’UNSA pourrait être favorable à ce type d’évolution sous réserve d’une réflexion approfondie sur leurs conséquences pour l’organisation des services, et pour la mobilité des autres agents.

Parallèlement, l’UNSA demande au gou­ver­ne­ment d’ouvrir aussi le chan­tier du recru­te­ment des agents sur contrat.

Enfin, l’UNSA est favo­ra­ble à une reconnais­sance des tuteurs (reconnais­sance finan­cière et pro­fes­sion­nelle mais aussi d’orga­ni­sa­tion de leur ser­vice)


Voir en ligne : Premier groupe de travail sur l’attractivité