Accueil > Actualités > L’UNSA à l’offensive dans la conférence des financeurs

L’UNSA à l’offensive dans la conférence des financeurs

Facebook Twitter LinkedIn
jeudi 30 janvier 2020

Trois mois pour parvenir à définir un cocktail de mesures visant à équilibrer le système des retraites d’ici 2027. Telle est la mission de la conférence des financeurs installée le 30 janvier par le Premier ministre.

Pour s’assu­rer quel­que chance d’abou­tir, les par­te­nai­res doi­vent d’abord se mettre d’accord sur les besoins de finan­ce­ment et sur la tra­jec­toire d’équilibre à établir. C’est la pre­mière exi­gence de l’UNSA. Sans diag­nos­tic par­tagé, sans accord sur le but à attein­dre, le com­pro­mis attendu aura du mal à se cons­truire.

L’UNSA por­tera aux débats ses solu­tions de finan­ce­ment : uti­li­sa­tion du fonds de réserve et d’une part de la CRDS, contri­bu­tions patro­na­les, par­ti­ci­pa­tion des employeurs publics, hausse des coti­sa­tions des très hauts reve­nus, com­pen­sa­tion des exo­né­ra­tions socia­les. Tous les par­te­nai­res doi­vent être acteurs de cet équilibre finan­cier.
Le cock­tail de mesu­res fina­le­ment retenu devra être en lien avec nos reven­di­ca­tions concer­nant le mini­mum contri­bu­tif, les tran­si­tions entre les deux sys­tè­mes, le res­pect des 100 % des droits acquis (clause à l’ita­lienne) et des avan­cées nota­bles sur la péni­bi­lité et les fins de car­rière.

Quant à l’équilibre finan­cier du futur sys­tème, en 2037 et au-delà et comme le pré­cise le Conseil d’État, il n’est pas aisé de le défi­nir alors que le coût effec­tif du régime uni­ver­sel n’est pas encore connu. La confé­rence des finan­ceurs pourra y réflé­chir mais pour l’UNSA c’est à la gou­ver­nance du régime uni­ver­sel de défi­nir les voies et moyens d’attein­dre cet équilibre finan­cier.

Bagnolet le 20 jan­vier 2020
Laurent ESCURE
Secrétaire Général


Voir en ligne : Retraite, l’UNSA le syndicalisme des solutions