Accueil > Actualités > Handicap et fonction publique : les discussions se poursuivent

Handicap et fonction publique : les discussions se poursuivent

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 9 octobre 2018

Suite de la concertation engagée autour des personnes en situation de handicap avec un nouveau groupe de travail à la DGAFP* sur « le renforcement de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap dans la fonction publique ».

La réunion du printemps dernier portait sur la gouvernance de la politique du handicap dans la fonction publique. Un prochain rendez-vous est programmé pour le mois de novembre où seront abordées les questions de maintien dans l’emploi et de développement des parcours professionnels.

L’UNSA a mis en exer­gue trois domai­nes essen­tiels sur les­quels des actions doi­vent être menées pour amé­lio­rer les par­cours pro­fes­sion­nels :

  • la mobilité : il y a certes une priorité à la mutation pour les agents handicapés, mais elle ne joue pas en inter-versants de la fonction publique ;
  • la rémunération : la question de l’égalité de rémunération est posée pour ce qui concerne le régime indemnitaire ;
  • la promotion : il est nécessaire de vérifier si les agents handicapés ont les mêmes réussites que leurs collègues en matière de promotions au choix.

L’UNSA a par­ti­cu­liè­re­ment insisté sur :

  • Une meilleure communication sur les voies d’accès à la fonction publique ouvertes aux personnes handicapées : le concours avec des dérogations aux règles de déroulement des épreuves, la voie spécifique de recrutement sur un contrat donnant vocation à titularisation.
  • Une meilleure adaptation des concours pour permettre aux personnes handicapées d’être recrutées au bon niveau hiérarchique.
  • L’importance de la publicité des annonces par voie numérique, type réseaux sociaux
  • Une amélioration des outils BIEP et BRIEP.
  • L’intégration du handicap dans les processus administratifs dès leur conception, avec certaines adaptations pratiques sinon les agents handicapés ne peuvent effectuer certaines tâches (par ex. Chorus ne peut être utilisé par un agent malvoyant).

L’UNSA a consi­déré l’idée de nou­veaux tes­tings comme super­fé­ta­toire, les exem­ples de dis­cri­mi­na­tions étant nom­breux (cf. par ex. le rap­port du défen­seur des droits), il faut donc main­te­nant s’atta­quer réso­lu­ment à celles-ci.

La DGAFP a noté l’ensem­ble des éléments portés par l’UNSA et s’est enga­gée à nous appor­ter des répon­ses
L’UNSA par­ti­cipe à cette concer­ta­tion en por­tant son projet de société inclu­sive.

* Direction géné­rale de l’admi­nis­tra­tion et de la fonc­tion publi­que


Voir en ligne : Concertation : Rénover la politique en faveur des personnes en situation de handicap dans la fonction publique