Accueil > Actualités > Action sociale interministérielle : peu d’annonces pour 2020 et (...)

Action sociale interministérielle : peu d’annonces pour 2020 et 2021

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 1er juillet 2020

Lors du Comité Interministériel d’Action Sociale (CIAS) du 30 juin, l’administration a annoncé quelques mesures pour enrayer la sous-consommation budgétaire. Celle-ci est aggravée par la crise sanitaire. L’UNSA Fonction est ambitieuse quant à l’action sociale interministérielle (ASI). Elle considère que ces propositions ne sont pas à la hauteur de la crise actuelle.

La DGAFP pro­pose pour 2020 d’aug­men­ter le budget réser­va­tion de loge­ments sociaux de 2 à 3 mil­lions d’euros. 100 à 150 réser­va­tions de T2 et T3 seraient ainsi effec­tuées en Île de France, prin­ci­pa­le­ment à Paris intra muros et dans des villes limi­tro­phes. Ils seraient dis­po­ni­bles dès sep­tem­bre 2020. Le budget des SRIAS serait légè­re­ment aug­menté. Les res­tau­rants inter-admi­nis­tra­tifs béné­fi­cient, depuis le déconfi­ne­ment, d’une aide à l’équipement de pro­tec­tion des convi­ves.

L’UNSA Fonction Publique estime que 10 mil­lions d’euros ne seraient pas dépen­sés cette année. Ces mesu­res sont néces­sai­res pour les agents, mais insuf­fi­san­tes pour cou­vrir l’ensem­ble de la sous consom­ma­tion, au béné­fice des agents. Pour cette année 2020, l’UNSA Fonction Publique pro­pose que les béné­fi­ciai­res de chè­ques-vacan­ces voient leur épargne abon­dée de 30 à 50 €.

La DGAFP envi­sage pour 2021 d’ali­gner les barè­mes de l’Aide au Maintien à Domicile (AMD) des retrai­tés sur deux du régime géné­ral. Les chè­ques-vacan­ces et l’aide à l’ins­tal­la­tion des per­son­nels ver­raient eux aussi leur barè­mes d’accès revus à la hausse.

L’UNSA Fonction Publique reven­di­que depuis de nom­breu­ses années ces mesu­res. Elle estime que c’est un pre­mier pas, mais attend de se voir confir­mer ces annon­ces. Elle rap­pelle ses deman­des pour une évolution de l’ASI à partir de 2021.

L’UNSA Fonction Publique a également demandé qu’une atten­tion par­ti­cu­lière aux besoins des agents soit portée en Guyane et à Mayotte, deux dépar­te­ments actuel­le­ment très for­te­ment tou­chés par le Covid-19.


Voir en ligne : Action sociale interministérielle : les demandes de l’UNSA pour 2021