Accueil > Actualités > Prise en charge de l’achat de masques inclusifs pour certains agents en (...)

Prise en charge de l’achat de masques inclusifs pour certains agents en situation de handicap.

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 21 septembre 2020

Le FIPHFP participera au financement de l’achat de masques inclusifs pour certains agents en situation de handicap, et ce pour les trois versants de la fonction publique. La communication entre ces agents et leur entourage de travail s’en trouvera sensiblement améliorée.

Elisabeth BORNE, Ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, et Sophie CLUZEL, Secrétaire d’État auprès du Premier minis­tre en charge des per­son­nes han­di­ca­pées, ont annoncé la prise en charge du finan­ce­ment des mas­ques inclu­sifs par le FIPHFP (sec­teur public) et par l’Agefiph (sec­teur privé).

Ces mas­ques favo­ri­sent la com­mu­ni­ca­tion par la pos­si­bi­lité de lire sur les lèvres et de pou­voir appré­hen­der les diver­ses expres­sions et mimi­ques. A ce titre, les agents sourds et malen­ten­dants sont les pre­miers concer­nés, ainsi que les agents évoluant dans leur envi­ron­ne­ment de tra­vail.
L’éligibilité de l’agent han­di­capé et de son col­lec­tif de tra­vail sera reconnue sur la base d’une note cir­cons­tan­ciée de l’employeur public, qui aura à jus­ti­fier de la quan­tité de mas­ques deman­dées.

Le Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique devrait finan­cer une partie du coût d’achat des mas­ques inclu­sifs, dans une limite maxi­male par masque fixée par le comité
L’employeur public devra donc, lui, pren­dre à sa charge la part res­tante.

Il est à noter que ce dis­po­si­tif est appli­ca­ble à titre expé­ri­men­tal pour une durée de trois mois renou­ve­la­ble en fonc­tion de l’évolution de la pan­dé­mie.

Il concerne tous les agents en situa­tion de han­di­cap et leur col­lec­tif de tra­vail, et ce dans les trois ver­sants de la fonc­tion publi­que.

Pour Françoise Descamps-Crosnier, Présidente du Comité National du FIPHFP,
« La période par­ti­cu­lière que nous vivons actuel­le­ment, à cause de la COVID, a mis en lumière la situa­tion de pro­fond désar­roi des per­son­nes sour­des et malen­ten­dan­tes. C’est pour­quoi le FIPHFP veut donner aux employeurs publics l’impul­sion néces­saire en faveur du déve­lop­pe­ment de l’uti­li­sa­tion des mas­ques trans­pa­rents, afin de répon­dre aux besoins d’inte­rac­tion avec toutes les per­son­nes sour­des et malen­ten­dan­tes et leur entou­rage. »

L’UNSA Fonction Publique ne peut qu’approu­ver la mise en place de ce dis­po­si­tif qui pourra amé­lio­rer les condi­tions de tra­vail des agents publics, et ce aussi bien dans leurs tâches quo­ti­dien­nes que dans cer­tai­nes actions de for­ma­tion.
Cependant, le manque de concer­ta­tion dans sa phase d’élaboration est à noter, ne serait-ce que pour s’assu­rer des moyens consa­crés à le faire connaî­tre aux inté­res­sés. Espérons qu’il soit opé­ra­tion­nel et effi­cace très rapi­de­ment.