Accueil > Actualités > La prime exceptionnelle enfin officialisée n’est pas suffisante (...)

La prime exceptionnelle enfin officialisée n’est pas suffisante !

Facebook Twitter LinkedIn
vendredi 15 mai 2020

Les décrets « primes exceptionnelles » tant attendus pour les agents publics engagés dans la crise sanitaire sont parus.

L’UNSA Fonction Publique salue l’effort budgétaire. Ces primes participent à la reconnaissance de l’engagement des agents publics mobilisés partout, notamment dans les hôpitaux mais aussi à l’État comme dans les collectivités.

Cependant, ces textes n’ont pas fait l’objet d’un dia­lo­gue social malgré les deman­des por­tées par les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les depuis plu­sieurs semai­nes. Malheureusement, cette prime ne concer­nera pas tous les agents publics mobi­li­sés.

  • Dans la fonction publique de l’Etat, elle sera versée à certains selon l’appréciation du chef de service et non selon des critères qui auraient pu être définis dans le cadre du dialogue social.
  • À l’hôpital, la zone géographique déterminera le niveau de cette prime. L’UNSA regrette cette différenciation.
  • Dans les collectivités territoriales, les élus décideront de leur attribution. L’UNSA les appelle d’ores et déjà à voter des délibérations permettant à leurs agents de bénéficier de cette prime exceptionnelle.

L’UNSA Fonction Publique attend également la paru­tion du décret per­met­tant aussi le ver­se­ment de cette prime aux agents exer­çant en EHPAD.

L’UNSA Fonction Publique consi­dère que le ver­se­ment de cette prime excep­tion­nelle cons­ti­tue une pre­mière marche. Elle reste un « one shot », qui ne répond pas aux reven­di­ca­tions de reva­lo­ri­sa­tion sala­riale et ne résout pas les enjeux d’attrac­ti­vité des métiers de la fonc­tion Publique.

L’UNSA demande dès main­te­nant l’ouver­ture d’une négo­cia­tion sala­riale plus glo­bale.

Le 15 mai 2020,
Luc Farré
Secrétaire Général de l’UNSA Fonction Publique


Voir en ligne : Le communiqué de l’UNSA Santé et Sociaux