Accueil > Actualités > L’apprentissage, la Fonction Publique de l’état concernée

L’apprentissage, la Fonction Publique de l’état concernée

Facebook Twitter LinkedIn - https://www.unsa-fp.org/617
mardi 21 avril 2015 - ◷ Lecture 2 min

La Fonction publique de l’État accueillera 10 000 jeunes apprentis en 2016.
L’UNSA y est favorable sous conditions. Les maîtres d’apprentissage doivent être formés et reconnus.

Le Président de la République a sou­haité aug­men­ter le nombre d’appren­tis en France et a annoncé, lors de la confé­rence sociale de juillet 2014, que la Fonction publi­que serait concer­née. L’objec­tif du gou­ver­ne­ment : per­met­tre à 500 000 appren­tis en 2017 de trou­ver un lieu de for­ma­tion.

La Fonction publi­que de l’État accueillera 10 000 jeunes appren­tis en 2016. Une pre­mière vague de 4 000 appren­tis est prévue en sep­tem­bre 2015. Elle sera suivie d’une seconde vague de 6 000 nou­vel­les pos­si­bi­li­tés en 2016 tandis que la Fonction publi­que ter­ri­to­riale en accueille déjà 11 000.

Lors du Conseil commun de la Fonction publi­que (CCFP) du 16 avril 2015, la Ministre de la FP a exprimé la volonté du gou­ver­ne­ment d’accueillir dans la fonc­tion publi­que 10 000 jeunes appren­tis avec des pro­fils diver­si­fiés pour une large palette de métiers pro­po­sés, avec tous les niveaux de qua­li­fi­ca­tion.
Des mesu­res inci­ta­ti­ves sur la base d’une enve­loppe bud­gé­taire de 20 mil­lions € en 2015 et 45 mil­lions € en 2016 ont été annon­cées.

Les maî­tres d’appren­tis­sage seront formés et pour­ront ainsi faire connaî­tre aux appren­tis les valeurs de la Fonction publi­que.
Par contre, les voies de recru­te­ment seront les mêmes pour les appren­tis que celles du droit commun.

Pour l’UNSA, plu­sieurs condi­tions doi­vent être réu­nies pour réus­sir cette for­ma­tion.

  • Les maîtres d’apprentissage doivent être volontaires et reconnus financièrement.
  • Cette formation doit se faire hors plafond d’emploi,
  • Elle ne doit pas induire un recrutement direct après la délivrance du diplôme.

Dans ce cadre, l’UNSA est favo­ra­ble à ce dis­po­si­tif.
Elle l’a d’ailleurs par exem­ple mani­festé par son vote au CT du minis­tère de l’Intérieur. Enfin, l’UNSA rap­pelle son oppo­si­tion à un concours d’accès réservé aux appren­tis.

Une cir­cu­laire vient d’être publiée. Elle s’appli­que aux admi­nis­tra­tions cen­tra­les et déconcen­trées de l’État, mais aussi aux établissements publics admi­nis­tra­tifs, aux col­lec­ti­vi­tés ter­ri­to­ria­les, aux hôpi­taux, aux Epic et aux lycées


Voir en ligne : Guide "L’apprentissage dans la fonction publique"