Accueil > Actualités > Chantier attractivité des métiers et des concours de la fonction (...)

Chantier attractivité des métiers et des concours de la fonction publique

Facebook Twitter LinkedIn
jeudi 22 octobre 2020

La DGAFP a lancé un cycle de réunions quant à l’attractivité des métiers et des concours de la fonction publique. Elle a présenté plus particulièrement une évolution des politiques de recrutement sans réellement ouvrir de concertation.
Pour l’UNSA Fonction Publique, l’attractivité de la fonction publique ne peut se limiter à la seule question du recrutement. Elle doit imprégner l’ensemble de la durée de la carrière des agents intégrant les dimensions condition de travail et qualité de vie au travail dans les trois versants. L’UNSA Fonction Publique a rappelé que la rémunération et sa revalorisation sont parties prenantes de l’attractivité.

Indicateurs de l’attractivité de la fonction publique

La DGAFP a exposé une diver­sité des déter­mi­nants : le ter­ri­toire, la conjonc­ture économique, le marché de l’emploi et l’envie d’inves­tis­se­ment au ser­vice de tous. Des indi­ca­teurs com­plé­men­tai­res sont néces­sai­res pour iden­ti­fier les causes d’un défi­cit d’attrac­ti­vité en fonc­tion du ter­ri­toire ou du métier. Les don­nées de la plate-forme "Place de l’emploi public" seront uti­li­sées.

Pour l’UNSA Fonction Publique, il est néces­saire de rendre plus effi­cient "Place de l’emploi public" avant d’en exploi­ter des don­nées par­tiel­les. La mise à jour des annon­ces y est très irré­gu­lière, cer­tains emplois affi­chés sont déjà pour­vus. Les employeurs du ver­sant hos­pi­ta­lier ne l’uti­li­sent pas ou trop peu, par exem­ple. L’UNSA Fonction Publique demande un bilan d’étape quant à cette plate-forme.

L’UNSA Fonction Publique demande également une étude sur l’attrac­ti­vité de la fonc­tion publi­que selon les ter­ri­toi­res afin de pou­voir appor­ter des répon­ses dans tous les dépar­te­ments y com­pris dans les DROM. Le ser­vice public doit être rendu par­tout.
L’UNSA Fonction Publique estime également qu’il est néces­saire de mesu­rer l’attrac­ti­vité de la fonc­tion publi­que avec un cri­tère de durée réelle d’exer­cice de nos métiers.

Leviers pour renforcer l’attractivité de la fonction publique

Une évolution de l’orga­ni­sa­tion des concours est pré­sen­tée : élargissement des corps concer­nés par un concours natio­nal à affec­ta­tion locale dont l’UNSA Fonction Publique demande un bilan dès que pos­si­ble, com­mu­ni­ca­tion plus forte quant aux concours com­muns, affec­ta­tion opti­mi­sée pour les lau­réats de concours. Sur ce point précis, l’UNSA Fonction Publique a rap­pelé que la règle actuelle, affec­ta­tion en fonc­tion du rang de clas­se­ment, malgré ses défauts, était une règle per­met­tant de pour­voir l’immense majo­rité des postes à pour­voir.

La nature des épreuves pour­rait évoluer. La crise sani­taire a néces­sité un recen­trage sur les épreuves les plus pro­fes­sion­na­li­san­tes. Cette adap­ta­tion vers ce type d’épreuves serait pour­sui­vie, avec un déve­lop­pe­ment des concours sur titre. L’UNSA Fonction Publique a demandé un bilan com­plet des concours, cer­tains minis­tè­res ont fait le choix d’un aca­dé­misme ren­forcé en cette période.

Le déve­lop­pe­ment de la troi­sième voie de concours est envi­sagé. La géné­ra­li­sa­tion de ce mode de recru­te­ment à tous les métiers et concours doit être rendue pos­si­ble. L’UNSA Fonction Publique a rap­pelé les dif­fi­cultés ren­contrées par du per­son­nel qui doit com­men­cer une seconde car­rière au niveau le plus bas en posant clai­re­ment la ques­tion du reclas­se­ment.

Enfin, la DGAFP expose son projet de marque "État employeur". C’est une une idée posi­tive mais qui va enga­ger davan­tage l’État. Il devra enfin deve­nir un employeur exem­plaire !

Une communication plus dynamique

L’UNSA Fonction Publique pro­pose une com­mu­ni­ca­tion sys­té­ma­ti­que dans les uni­ver­si­tés et sur­tout au niveau des lycéens de toutes les filiè­res pour faire connaî­tre les métiers et le sens du servie public pour l’inté­rêt géné­ral, une valeur sou­vent par­ta­gée par les jeunes.

Reste que l’UNSA Fonction Publique estime que l’attrac­ti­vité ne doit pas être traité par les seules Directions des Ressources Humaines, qu’amé­lio­rer l’attrac­ti­vité des métiers de la fonc­tion publi­que passe aussi par une meilleure rému­né­ra­tion de tous les agents publics sur­tout en début de car­rière.


Voir en ligne : Baisse du pouvoir d’achat dans la FP en 2018