Accueil > Actualités > Âge pivot : sortie de crise ?

Âge pivot : sortie de crise ?

Facebook Twitter LinkedIn
vendredi 10 janvier 2020

Aujourd’hui 10 janvier, à l’occasion de la rencontre avec le Premier ministre à propos de l’équilibre financier du régime de retraites, l’UNSA a continué à mettre la pression en faisant valoir ses arguments et en avançant ses solutions.
OUI l’équilibre financier, à l’horizon 2027, du système de retraites par répartition est indispensable pour éviter une banqueroute qui précipiterait nos retraites vers l’étatisation ou la capitalisation.
OUI un compromis doit être trouvé en ce sens avant l’été.
NON l’âge pivot proposé par le gouvernement n’est pas la solution. Il n’est pas acceptable de faire reposer sur les seuls salariés les efforts de financement.

Mener des échanges cons­truc­tifs, ana­ly­ser la réa­lité des besoins de finan­ce­ment de notre régime de retrai­tes, avan­cer vers un com­pro­mis qui engage tous les par­te­nai­res néces­site de reti­rer cette mesure gou­ver­ne­men­tale.
D’autres solu­tions exis­tent, l’UNSA a pro­posé des éléments pour un cock­tail de mesu­res :

  • Augmenter les cotisations retraites sur les salaires supérieurs à 10 000 € ;
  • Utiliser une partie du fonds de réserve des retraites ;
  • Mettre à contribution les employeurs (du public comme du privé) ;
  • Réserver une part de la CRDS…

L’UNSA attend désor­mais que le Premier minis­tre pro­nonce dans les pro­chai­nes heures les mots : « Je retire la mesure d’âge pivot ». C’est à cette condi­tion que la confé­rence de finan­ce­ment pourra effec­tuer un tra­vail sérieux et sin­cère paral­lè­le­ment au débat par­le­men­taire. L’obli­ga­tion de résul­tat d’un com­pro­mis, au plus tard avant le mois de juin, entre tous les par­te­nai­res sociaux et le gou­ver­ne­ment est indis­pen­sa­ble. L’UNSA y est prête. La solu­tion est connue, il est temps main­te­nant de dénouer la crise.

Laurent ESCURE
Secrétaire Général
le 10 jan­vier 2020