UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Retour du jour de carence : démagogique et injuste

Retour du jour de carence : démagogique et injuste

7 juillet 2017

Enregistrer au format PDF

La décision de réintroduire un jour de carence, annoncée par le ministre Gérald Darmanin lors des États Généraux des comptes de la nation, est profondément injuste car elle nuit à la santé des agents publics alors que leurs conditions de travail se dégradent fortement. Les agents ne s’absentent pas sans raison !

Elle est démagogique car ce n’est pas cette mesure représentant 170 millions d’euros qui rééquilibrera le budget de la France et qui permettra d’économiser les 5 milliards nécessaires pour boucler le budget 2017, selon l’audit de la Cour des comptes. Elle est tout simplement inutile !

Elle est injuste car les agents ne sont pas cou­verts par une conven­tion col­lec­tive comme les deux tiers des sala­riés.

Elle est injuste, en par­ti­cu­lier, pour tous les agents qui exer­cent par tous les temps en exté­rieur ou pour tous ceux qui ne peu­vent abso­lu­ment pas assu­rer leur mis­sion en cas de mala­die au risque de conta­mi­ner les plus fra­gi­les comme à l’hôpi­tal.

Elle est déma­go­gi­que et popu­liste.

Pour l’UNSA-Fonction Publique, après le gel annoncé de la valeur du point d’indice, cette mesure appa­rait comme un manque de reconnais­sance de l’impli­ca­tion des agents publics dans leurs mis­sions. Le minis­tre a également confirmé la sup­pres­sion de 120 000 postes. La fonc­tion publi­que et les agents publics ne peu­vent être rame­nés en per­ma­nence à une ligne bud­gé­taire !

L’UNSA-Fonction Publique demande une amé­lio­ra­tion des condi­tions de tra­vail et une réelle qua­lité de vie au tra­vail. C’est ce qu’elle réaf­fir­mera lors du pro­chain Conseil Commun de la Fonction Publique en deman­dant, entre autres, au minis­tre de l’action et des comp­tes publics de per­met­tre à tous les agents de dis­po­ser d’une pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire incluant une par­ti­ci­pa­tion signi­fi­ca­tive des employeurs publics.

De plus, si carence il y a, c’est bien celle du dia­lo­gue social, sur les trois récen­tes annon­ces qui frap­pent les agents publics.

Bagnolet le 7 juillet 2017
Luc Farré
Secrétaire Général de l’UNSA Fonction Publique


Voir en ligne : Communiqué de l’UNSA sur le Gel du point d’indice