UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > La réponse d’Annick Girardin sur la protection sociale complémentaire des (...)

La réponse d’Annick Girardin sur la protection sociale complémentaire des agents publics

20 octobre 2016

Enregistrer au format PDF

Suite à son interpellation du Premier Ministre sur la protection sociale complémentaire (PSC) des agents publics, signée avec 5 autres organisations syndicales , l’UNSA Fonction Publique a reçu le 17 octobre une lettre de la Ministre de la Fonction publique.

Dans son cour­rier, Annick Girardin évoque le pro­ces­sus de réfé­ren­ce­ment des orga­nis­mes de pro­tec­tion sociale com­plé­men­taire qui seront rete­nus pour les agents de l’Etat. Elle pré­cise que :

  • "Les critères de solidarité intergénérationnelle, familiale ou entre revenus ainsi qu’un degré suffisant de mutualisation des risques entre les bénéficiaires actifs et retraités devront être respectés."
  • Les organisations syndicales doivent être associées à la définition du cahier des charges de l’appel d’offre en amont du processus de choix de l’organisme retenu.
  • Rien n’interdit aux organismes candidats au référencement de proposer une garantie couvrant le risque "dépendance".

Enfin, elle confirme qu’un bilan des dis­po­si­tifs exis­tants devrait être pré­senté au pre­mier tri­mes­tre 2017.

L’UNSA-FP veut croire que cette réponse est un signe posi­tif donné aux orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les dans le pro­ces­sus de réfé­ren­ce­ment engagé.

Cependant, l’UNSA-FP rap­pelle ses exi­gen­ces en matière de par­ti­ci­pa­tion finan­cière de l’employeur à la PSC pour chaque agent et son atta­­che­­ment à une pro­­tec­­tion sociale com­­plé­­men­­taire de qua­­lité pour l’ensem­­ble des agents de la fonc­­tion publi­­que, actifs comme retrai­­tés.


Voir en ligne : La demande du 22 septembre au Premier Ministre