UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Création du CPF dans la fonction publique : les réflexions avancent

Création du CPF dans la fonction publique : les réflexions avancent

19 juillet 2016

Enregistrer au format PDF

Lors de la réunion du 18 juillet 2016, l’UNSA-FP a réaffirmé son souhait de mise en œuvre du Compte Personnel de Formation (CPF) dans la fonction publique avec la création de droits nouveaux pour les agents.
Pour l’UNSA, un agent devra pouvoir mobiliser son CPF sur sa seule initiative. Il pourra choisir une formation qualifiante ou pourra mener un projet d’évolution de sa carrière. L’UNSA insiste sur la nécessité de prévoir une enveloppe budgétaire calculée sur la masse salariale.

Cette réu­nion s’ins­crit dans la logi­que de la trans­for­ma­tion du DIF en CPF dans la Fonction Publique, comme le projet de loi tra­vail le pré­voit. Il s’agit de pour­sui­vre le tra­vail pré­pa­ra­toire afin que le gou­ver­ne­ment puisse, éventuellement, pren­dre une ordon­nance sur la créa­tion du CPF.

L’UNSA Fonction Publique s’est expri­mée sur la base des éléments sui­vants :

  • L’UNSA est favorable à la création de droits nouveaux pour les agents
  • Le CPF devra être mobilisé à l’initiative du seul agent
  • Le CPF devra tenir compte des spécificités de la Fonction Publique
  • L’agent doit pouvoir choisir sa formation, qualifiante ou pas (elle doit pouvoir s’insérer dans un projet personnel)
  • Un agent doit pouvoir construire un parcours de formation pour mener un projet personnel, y compris un projet de seconde carrière.
  • Un agent doit pouvoir mobiliser son CPF pour réaliser un bilan de compétences complet, pour s’inscrire dans une démarche de VAE, pour préparer un concours ou un examen y compris pour réviser.
  • Le CPF devra être accessible facilement pour chaque agent (portail numérique) et compréhensible.
  • L’UNSA insiste sur le financement et repose la question d’un pourcentage de la masse salariale comme moyen pour mettre en œuvre le CPF.
  • Pour l’UNSA, il n’est pas envisageable de remettre en cause des systèmes de formation existants mieux-disants, comme par exemple celui de la FPH.

Prochaine réu­nion : le 7 sep­tem­bre 2016.