UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Ceinture pour les fonctionnaires : un cran de plus !

Ceinture pour les fonctionnaires : un cran de plus !

15 juillet 2014

Enregistrer au format PDF

Les annonces du ministre pour le budget de l’État 2015 augmentent la pression sur l’emploi public et n’ouvrent aucune perspective salariale. Une rigueur qui frappe une nouvelle fois les agents publics et que l’UNSA Fonction publique dénonce.

- 7500 postes à la défense, - 2491 dans les minis­tè­res de Bercy, - 515 à l’écologie... On peut conti­nuer la lita­nie des sup­pres­sions d’emploi.
Encore, n’en est-on qu’aux pré­vi­sions ! En 2013 les créa­tions pro­mi­ses ont été loin d’être au rendez-vous et il a manqué plus de 10 000 postes dans l’Éducation natio­nale au regard des pré­vi­sions ins­cri­tes au budget.. Idem à la Justice où man­quent, au final, plus d’un mil­lier de sur­veillants péni­ten­tiai­res.
Les mis­sions en pâti­ront for­cé­ment et c’est à un amoin­dris­se­ment du ser­vice public qu’on assiste. Les per­son­nels voient leurs condi­tions de tra­vail se dégra­der sans pers­pec­tive d’amé­lio­ra­tion.

Ce n’est pas du côté de la fiche de paye qu’ils trou­ve­ront du réconfort. Christian Eckert a confirmé le gel du point d’indice jusqu’en 2017 a contra­rio des décla­ra­tions du Premier minis­tre sur la revoyure... Pis, les mesu­res caté­go­riel­les, déjà rédui­tes de moitié pour cette année, seront à nou­veau divi­sées par deux en 2015 !

La réduc­tion des dota­tions aux col­lec­ti­vi­tés et aux établissements publics de santé conduit à la décli­nai­son de la même poli­ti­que

L’UNSA Fonction publi­que dénonce la cure d’aus­té­rité impo­sée au ser­vice public et à ses agents.