Vers une prolongation de la suspension du jour de carence en cas de covid

Vers une prolongation de la suspension du jour de carence en cas de covid

L'UNSA demande, avec insistance, la prolongation de la suspension du jour de carence au-delà du 1er juin 2021. C'est en bonne voie.


Le Gouvernement a déposé, lundi 3 mai, un amendement au projet de loi de gestion de la sortie de crise sanitaire permettant de suspendre l’application du jour de carence pour les agents publics testés positifs à la Covid-19 jusqu’au 31 octobre 2021*, là où la base légale actuelle ne le permettait que jusqu’au 1er juin (date de fin de l’état d’urgence sanitaire).

 

Cette disposition est destinée à favoriser l’auto-isolement et à contribuer à casser les chaînes de contamination selon lui.

 

Depuis le début de la pandémie, l'UNSA Fonction Publique estime que le jour de carence pénalise les agents touchés par la covid. Elle a proposé de poursuivre cette suspension du jour de carence jusqu'à la fin de l'épidémie.

 

De plus, l'UNSA Fonction Publique demande que le jour de carence soit également suspendu pour les agents présentant des effets secondaires à la vaccination qui nécessitent un arrêt maladie, même bref.

 

L'UNSA Fonction Publique revendique toujours son abrogation complète.

/
Sur le même sujet /
La prolongation de la suspension du jour de carence est positive mais insuffisante
Temps de lecture : 1 min.
/
jour de carence


*La ministre de la Transformation et de la Fonction Publiques a indiqué le 10 juin que la loi votée prévoit la suspension du jour de carence jusqu'au 30 septembre 2021 seulement.

 

 

 

 

 

 

 

En savoir plus /
Temps de lecture : 23 min.
Temps de lecture : 2 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 2 min.
Temps de lecture : 2 min.