Revalorisation du point d’indice en vue

Revalorisation du point d’indice en vue

Si celle-ci se concrétise, c’est une bonne nouvelle pour les 5,5 millions d’agents publics 


L’UNSA Fonction Publique revendique depuis des années le dégel de la valeur du point d’indice.

 

Depuis 2011, le point d’indice n’a été réévalué qu’une seule et unique fois avec une « hausse de 1,2% » (répartie en deux fois  0,6% : le 1er juillet 2016 et le 1er février 2017).

 

L’UNSA exigeait son augmentation de manière significative pour maintenir l’attractivité de la fonction publique. Cette exigence est renforcée par le retour de l’inflation galopante (3,6 % sur un an en février 2022, données de l’Insee).

 

Il aura fallu l’annonce d’une mobilisation nationale le 17 mars pour que le gouvernement accepte de voir les choses en face.

 

Les employeurs publics ne pouvaient pas être les derniers à agir pour leurs personnels.

 

L’UNSA fonction publique poursuivra sa mobilisation et son action pour obtenir que cette annonce devienne réalité. A minima, une revalorisation à la hauteur de l’inflation s’impose.

 

/
Sur le même sujet /
L’UNSA Fonction publique pour une hausse de 10% du point d'indice
Temps de lecture : 3 min.
/
point d'indice

 

Par ailleurs, l’annonce de la revalorisation des frais kilométriques de 10% correspond là encore à une revendication portée par l’UNSA.

 

Aux côtés de tous les agents publics, fonctionnaires et contractuels, l’UNSA continuera de se mobiliser pour défendre leur pouvoir d’achat.

 

/
Sur le même sujet /
Urgence salaire : les syndicats interpellent le gouvernement
Temps de lecture : 3 min.
/
point d'indice

 

L'intersyndicale Fonction Publique estime que l'annonce du dégel de la valeur du point est une première étape obtenue par la mobilisation du 17 mars (communiqué du 15 mars).

 

 

S'inscrire à la newsletter



En savoir plus /
Temps de lecture : 4 min.
Temps de lecture : 2 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 2 min.
Temps de lecture : 3 min.
Temps de lecture : 1 min.