Retraites : fin de non-recevoir du Président de la République

Retraites : fin de non-recevoir du Président de la République

La réponse du Président de la République à la demande de rendez-vous de l'intersyndicale est claire : c'est une fin de non-recevoir. Par ailleurs, le gouvernement vient de décider un vote "bloqué" au Sénat. En réaction, mobilisons-nous fortement le 11 et le 15 mars !


C'est une forme de passage en force que le gouvernement vient de décider au Sénat en imposant un vote bloqué, privant ainsi les sénateurs d’un vote article par article du projet de réforme.  

 

L’article 44 alinéa 3 de la Constitution, auquel le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a eu recours au nom du gouvernement, obligera le Sénat à se prononcer "sur l’ensemble du texte" en discussion en ne retenant que les amendements proposés ou acceptés par le gouvernement.

 

Le président de la République vient de répondre à l'intersyndicale suite à sa demande de rendez-vous par un long courrier de deux pages que chacun pourra lire en cliquant ici. Pour l'heure, il ne propose pas de rencontre.

 

En réaction à ses deux décisions, l'UNSA Fonction Publique et l'UNSA appellent à se mobiliser massivement le samedi 11 mars et le jour de la réunion de la commission mixte parlementaire, le mercredi 15 mars.

 

/
Sur le même sujet /
L’intersyndicale demande rendez-vous au Président de la république
Temps de lecture : 1 min.
/
intersyndicalePrésidentréforme des retraites



 

En savoir plus /
Chèques-vacances pour les retraités : une nécessité
Temps de lecture : 1 min.
2024 : quoi de neuf pour les agents ?
Temps de lecture : 2 min.
Quel fonds de prévention de l'usure professionnelle dans le versant territorial ?
Temps de lecture : 2 min.
ITR : un nouveau dispositif partiel à partir de 2024
Temps de lecture : 2 min.
Age de départ en retraite : les bornes à partir du 1er septembre 2023
Temps de lecture : 2 min.
Retraite progressive : sur autorisation !
Temps de lecture : 3 min.