Nouvelles voies d'accès aux écoles de service public : un premier pas positif
Nouvelles voies d'accès aux écoles de service public : un premier pas positif

L’UNSA Fonction Publique a toujours estimé que la fonction publique pouvait jouer un rôle formidable d’ascenseur social. Elle doit être ouverte à tous et offrir une perspective et une chance pour tous. La crise que nous traversons renforce cette nécessité.


Servir l’intérêt général, servir le pays, servir les Français font partie des ambitions et du sens des missions que chaque jeune peut avoir. Maintenir et Renforcer toutes les écoles de services publics est pour l’UNSA indispensable.

Les annonces du Président de la République, à l’IRA de Nantes, le 11 février, s’inscrivent dans cet esprit. Ces mesures devraient permettre à plus de jeunes venus d’horizons différents de rentrer dans la haute fonction publique

 

L’UNSA demande cependant que la voie universitaire soit également renforcée.

 

Tous les citoyens sont admissibles à toutes dignités, places et emplois publics, selon leur capacité, et sans autre distinction que celle de leurs vertus et de leurs talents.

Article 6 de la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen du 26 août 1789

 

Le détail des mesures

 

Le Président de la République prévoit :

  • L’augmentation du nombre de classes préparatoires « jeunes talents » destinée à préparer aux concours de la fonction publique et en portant le nombre de places à 1700 (+1000 places)
  • Le doublement de la bourse « prépa talent » de 2000 à 4000 €
  • De nouvelles voies d’accès à 5 écoles (École nationale d’administration, Institut national des études territoriales, École des hautes études de santé publique, École nationale supérieure de la police, École nationale de l’administration pénitentiaire) à titre expérimentale, avec, entre 10 et 15 % des places réservées aux candidats issus des classes « Prépas Talents du service public » et des classes préparatoires intégrées des trois années précédentes.
  • Six concours sont concernés (ENA, administrateur territorial, directeur d’hôpital, directeur des établissements sanitaires, sociaux et médico-sociaux, commissaire de police, directeur des services pénitentiaires ).  

Par ailleurs, une revue des épreuves des concours de la fonction publique sera conduite en 2021 afin d’en réduire le nombre, et d’éliminer les éventuels biais discriminants.

 

Enfin, les limitations du nombre de participations aux concours des trois versants de la fonction publique seront supprimées en 2021. C’était l’une des demandes portées par l’UNSA Fonction Publique.

 

Un Conseil Commun  de la Fonction Publique est convoqué en urgence pour le 22 février.

/
Sur le même sujet /
Faciliter les conditions pour passer certains concours administratifs, une demande portée par l’UNSA
Temps de lecture : 2 min.
/
concoursENArecrutement