Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie : l'UNSA mobilisée

Journée mondiale contre l'homophobie et la transphobie : l'UNSA mobilisée

Depuis 2005, le 17 mai est la journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. L’UNSA profite de cette date symbolique pour réaffirmer son engagement contre les LGBTphobies au quotidien et en faveur de l’égalité des droits. Elle exprime sa solidarité avec les personnes persécutées dans le monde en raison de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre.

Elle demande que soient mieux identifiés les actes homophobes et transphobes dans la fonction publique et la négociation d'un plan d'actions pour les éradiquer.


Pourtant, même si la situation s’est grandement améliorée pour les personnes LGBT+ en près de 20 ans, grâce à l’évolution de la législation et aux actions des associations, les LGBTphobies décomplexées perdurent en France, y compris dans la fonction publique.

 

En interne, l’UNSA se mobilise et entend soutenir les personnes LGBTI à travers le développement d’actions de sensibilisation (formations des militants) et de visibilité.

 

D’autre part, l’UNSA rappelle qu’en tant qu’organisation syndicale représentative de toutes les travailleuses et tous les travailleurs, dont les agents publics, elle milite pour une égalité en droits et un cadre de travail inclusif pour les personnes LGBT+.

 

L’UNSA revendique ainsi :

  • Le droit de vivre sa sexualité et de pouvoir librement exprimer son genre, notamment au travail,
  • L’interdiction des thérapies de conversion partout dans le monde, telle que votée en France en 2022,
  • Le respect des droits fondamentaux des personnes trans et la simplification des procédures de changement d’état civil,
  • La mise en place de cadres de travail inclusifs, permettant à toutes et tous d’obtenir les mêmes droits, notamment concernant les familles en termes de congés ou de gardes d’enfants,
  • Des politiques publiques plus fortes contre les préjugés, les violences et les discriminations à l’encontre des personnes LGBTI.

Dans la fonction publique, l'UNSA revendique la création d'un observatoire des discriminations, en ligne avec les propositions du défenseur des droits dans sa contribution à la consultation citoyenne sur les discriminations en juin 2021. Un bilan de la mise en oeuvre du décret du 13 mars 2020 relatif aux dispositifs de signalement des actes de violence, de discrimination, de harcèlement et d'agissements sexistes dans la fonction publique doit pouvoir nourrir la négociation d'un plan d'actions en vue de lutter concrètement contre l'homophobie et la transphobie.

 

L’UNSA incite toutes et tous à participer aux actions revendicatives ou marches des fiertés qui auront lieu partout en France de mai à juillet 2022, notamment à la marche nationale qui se déroulera à Paris le 25 juin.

 

Tract à télécharger

/
homophobietransphobiejournée mondialediscrimination sexuelle
En savoir plus /
Temps de lecture : 2 min.