Faciliter les conditions pour passer certains concours administratifs, une demande portée par l’UNSA

Faciliter les conditions pour passer certains concours administratifs, une demande portée par l’UNSA

L’UNSA Fonction Publique soutient le collectif étudiant qui demande une prise en compte des circonstances particulières liées à l’épidémie pour la présentation à certains concours administratifs.


Un col­lec­tif étudiant a sol­li­cité le Premier minis­tre et la minis­tre de la trans­for­ma­tion et de la fonc­tion publi­que pour que les ten­ta­ti­ves de pré­sen­ta­tion à cer­tains concours admi­nis­tra­tifs ne soient pas décomp­tées du nombre de ten­ta­ti­ves maxi­mum prévu par les textes. Le col­lec­tif fait valoir le carac­tère par­ti­cu­lier des épreuves et des révi­sions de cette année du fait des contrain­tes sani­tai­res.

Pour cer­tains concours admi­nis­tra­tifs, sou­vent de très haut niveau, le nombre de ten­ta­ti­ves ouver­tes à un can­di­dat est limité. Il en est ainsi par exem­ple pour l’ENA ou l’INET ou le recru­te­ment excep­tion­nel de juges admi­nis­tra­tifs hors filière ENA. Ces limi­tes exis­tent pour les concours exter­nes (ouverts aux étudiants), mais également les concours inter­nes (ouverts aux fonc­tion­nai­res).

Pour l’UNSA fonc­tion publi­que, l’État s’est efforcé, malgré les cir­cons­tan­ces, de veiller à main­te­nir une égalité des plus stric­tes pour l’accès à la fonc­tion publi­que. Mais, en dehors du droit, l’UNSA consi­dère qu’il y a lieu de reconnaî­tre également l’effort consi­dé­ra­ble réa­lisé par les can­di­dats pour venir se pré­pa­rer et se pré­sen­ter aux filiè­res de recru­te­ment alors que l’année était mar­quée par les contrain­tes et les incer­ti­tu­des.

Qu’il s’agisse d’étudiants qui aspi­rent à se mettre au ser­vice de leur pays, ou de fonc­tion­nai­res qui sou­hai­tent accé­der à de plus hautes res­pon­sa­bi­li­tés, leur téna­cité et leur enga­ge­ment méri­tent, pour l’UNSA Fonction publi­que, que l’État consente à un geste excep­tion­nel de bien­veillance et d’espoir à leur égard. La non-comp­ta­bi­li­sa­tion de la ten­ta­tive de cette année n’aurait pas de consé­quence bud­gé­taire et serait un signal fort de la part de l’État en direc­tion de tous ceux et celles qui veu­lent s’enga­ger dans la car­rière et se mettre au ser­vice de tous malgré un contexte si incer­tain pour le pays et pour sa Fonction publi­que.

L’UNSA Fonction publi­que demande au Premier minis­tre et à la minis­tre de la trans­for­ma­tion et de la Fonction publi­que d’appor­ter une réponse posi­tive à cette demande. Elle se tient à leur dis­po­si­tion pour étudier les voies et moyens d’y faire droit.

/
Etudiantscovid-19Concours
En savoir plus /
Temps de lecture : 4 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 1 min.
Temps de lecture : 1 min.