Accueil > Actualités > Logement des agents : lettre au premier Ministre

Logement des agents : lettre au premier Ministre

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 1er octobre 2019

Le logement dans les zones dites tendues est devenu inaccessible aux agents publics. L’UNSA Fonction Publique a écrit au premier Ministre pour demander des mesures concrètes.

Le loge­ment des agents publics dans les zones ten­dues (Ile de France, agglo­mé­ra­tion Lyonnaise, zones fron­ta­liè­res de la Suisse...) est devenu inac­ces­si­ble au plus grand nombre de ceux ci, en raison de la cherté des loyers ou du fon­cier.

Le rap­port sur l’accès au loge­ment loca­tif pour les agents publics, rendu en 2016, conte­nait 19 pro­po­si­tions concrè­tes, pour faci­li­ter soit l’offre de loge­­ment, soit la ges­­tion du parc de loge­­ments réser­­vés, soit les deman­­des des agents. L’UNSA Fonction Publique jugeait ce rap­port très posi­tif.

Depuis cette date, rien n’a réel­le­ment avancé. L’UNSA Fonction Publique a décidé d’inter­pel­ler le gou­ver­ne­ment sur ce sujet, plus par­ti­cu­liè­re­ment sur l’inves­tis­se­ment dans le loge­ment inter­mé­diaire et la mise à dis­po­si­tion d’empri­ses fon­ciè­res par l’Etat.

Pour l’UNSA Fonction Publique, le loge­ment des agents ne peut rele­ver uni­que­ment de l’action sociale, mais bien d’une volonté forte d’encou­ra­ger l’inves­tis­se­ment soli­daire et res­pon­sa­ble.


Voir en ligne : Lettre au Premier Ministre