Accueil > Actualités > La prévention et la santé, une priorité au cœur de l’intervention de l’UNSA (...)

La prévention et la santé, une priorité au cœur de l’intervention de l’UNSA Fonction Publique

Facebook Twitter LinkedIn
jeudi 14 mai 2020

Les réunions hebdomadaires avec le secrétaire d’Etat, Olivier Dussopt, permettent surtout de poser des problématiques. Cette semaine, l’UNSA Fonction Publique a alerté le gouvernement sur les difficultés rencontrées depuis le 11 mai dans le cadre du déconfinement.

L’UNSA Fonction publi­que a inter­pellé le minis­tre sur les condi­tions actuel­les du déconfi­ne­ment en aler­tant sur :

  • le télétravail car certains responsables de service décident de l’interrompre malgré les recommandations officielles privilégiant ce mode de travail,
  • les masques en posant la question de leur ergonomie/conformité et la nécessité de prévoir un dispositif de réassort ,
  • les désinfections des véhicules de service,
  • la configuration des locaux, de certains bâtiments et bureaux qui ne permettent pas des conditions de travail garantissant la distanciation recommandée,
  • la question des aérations et des climatisations (locaux et véhicules),
  • le nombre de personnes en réunion en présentiel,
  • l’absence de Plan de Continuité de l’Activité ou de Plan de Reprise de l’activité et de réunion des CHSCT dans certaines collectivités territoriales.

Par ailleurs, l’UNSA Fonction Publique a demandé des cla­ri­fi­ca­tions sur la situa­tion admi­nis­tra­tive des agents reconnus comme vul­né­ra­bles.

L’un des mes­sa­ges porté par l’UNSA : Reconnaitre les agents

La reconnais­sance des agents publics est une néces­sité. Elle passe par l’attri­bu­tion des primes pro­mi­ses par le Président de la République mais aussi par la reconnais­sance de la mala­die pro­fes­sion­nelle.
Actuellement, un sen­ti­ment d’injus­tice et d’incom­pré­hen­sion se fait jour face à des annon­ces qui ne se concré­ti­sent pas.

Cette reconnais­sance passe aussi par des déci­sions com­pa­ra­bles pour les agents des trois ver­sants de la fonc­tion publi­que. C’est ainsi que l’UNSA a demandé l’exten­sion rapide du dépla­fon­ne­ment du CET à la FPT et à la FPH ainsi que l’aug­men­ta­tion de la moné­ti­sa­tion des jours dans la FPH.

Dans ses répon­ses, Olivier Dussopt a notam­ment annoncé que les décrets primes devraient être publiés très rapi­de­ment.

Vers une reprise de l’agenda social fonc­tion publi­que début juin :

La sortie du confi­ne­ment sera aussi pro­gres­sive en matière d’agenda social.
L’UNSA Fonction publi­que a demandé que soit repor­tée la reprise de l’agenda social prévue mi-mai. Les pre­miè­res réu­nions seront donc repro­gram­mées à partir du 2 juin. C’était un point impor­tant pour réunir les par­te­nai­res sociaux dans de bonnes condi­tions et favo­ri­ser un retour serein du dia­lo­gue social.


Voir en ligne : Audioconférence du 6 mai 2020