Accueil > Action sociale > CIAS : CESU garde d’enfants, du nouveau rapidement

CIAS : CESU garde d’enfants, du nouveau rapidement

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 10 juillet 2019

Le Comité Interministériel d’Action Sociale (CIAS) s’est tenu le 3 juillet 2019.
L’UNSA Fonction Publique obtient plusieurs réponses favorables mais alerte, une nouvelle fois, sur la sous-consommation budgétaire. Pour elle, l’enveloppe budgétaire de l’action sociale doit être totalement utilisée pour les agents publics.
L’évolution du CESU garde d’enfants est confirmée, répondant ainsi à une revendication de l’UNSA Fonction Publique.

Plusieurs points ont été abor­dés lors de ce CIAS. Il est à noter que la consom­ma­tion bud­gé­taire devrait être encore infé­rieure de 3 mil­lions d’€ à la pré­vi­sion.

CESU (Chèque Emploi Service Universel garde d’enfants :

La DGAFP a confirmé la reva­lo­ri­sa­tion de 5 % du CESU garde d’enfants 0-6 ans, dans l’opti­que d’une meilleure arti­cu­la­tion vie pro­fes­sion­nelle et vie fami­liale, après l’annonce faite lors du RDV sala­rial.

  • Une tranche supplémentaire sous conditions de ressources est créée pour les couples.
  • Les montants du Cesu devraient être réévalués chaque année suivant l’inflation.

Elle devrait pren­dre effet en 2020. Compte tenu de la consom­ma­tion infé­rieure à la pré­vi­sion bud­gé­taire pour le CESU, l’UNSA Fonction Publique demande à ce que la reva­lo­ri­sa­tion annon­cée soit effec­tive le plus vite pos­si­ble. La DGAFP s’engage à ce que la cir­cu­laire paraisse dès 2019, avec appli­ca­tion immé­diate.

Logement :

L’UNSA Fonction Publique demande à ce que la réser­va­tion de loge­ments sociaux ou inter­mé­diai­res, en Ile de France soit abon­dée à hau­teur de 2 mil­lions d’€, par trans­fert de cré­dits. La DGAFP s’engage à relan­cer cette action le plus rapi­de­ment pos­si­ble, pour effet en sep­tem­bre 2019. Des loge­ments devraient être dis­po­ni­bles pour les fonc­tion­nai­res ou sta­giai­res arri­vant en région pari­sienne à la ren­trée sco­laire.

SRIAS :

Une enquête est prévue à la ren­trée pour connaî­tre les besoins locaux des agents.

PIM Restauration :

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les s’inquiè­tent d’un pos­si­ble assu­jet­tis­se­ment des Restaurants Inter Administratifs à la TVA. Cela enché­ri­rait le coût de la res­tau­ra­tion et dimi­nue­rait la valeur de la PIM. La DGAFP annonce un groupe de tra­vail à la ren­trée sur ce sujet.