Accueil > Actualités > Budget 2018 : promesses non tenues en matière d’emploi public

Budget 2018 : promesses non tenues en matière d’emploi public

Facebook Twitter LinkedIn
jeudi 11 juillet 2019

La loi de Finances adoptée dans les derniers mois de 2017 a établi mission par mission les plafonds d’emplois pour 2018. Ils fixent pour chaque ministère les moyens dont ils disposeront. La Cour des Comptes vient de se pencher sur la réalité de ce qui s’est passé l’année dernière en 2018.
L’UNSA Fonction Publique constate que les ministères pourraient procéder à davantage de recrutements.

Chaque minis­tère reçoit un nombre d’emplois à ne pas dépas­ser, le pla­fond d’emplois. Il reçoit également les cré­dits suf­fi­sants pour payer les emplois et les dépen­ses de fonc­tion­ne­ment et d’inves­tis­se­ment. Mais la théo­rie reste loin de la pra­ti­que.

Au minis­tère de l’Éducation natio­nale ou de l’Intérieur, les pro­mes­ses de créa­tions d’emplois faites en 2017 n’ont pas été res­pec­tées et les deux minis­tè­res sont restés très en-des­sous des pla­fonds qu’ils pou­vaient employer. La raison… on ne leur a pas donné les cré­dits suf­fi­sants pour payer davan­tage de per­son­nels !

Au minis­tère de l’Intérieur, le pla­fond d’emplois de la mis­sion, fixé à 253 959 ETPT, en hausse de 2 238 ETPT par rap­port à 2017, a été réa­lisé à hau­teur de 249 258 ETPT, affi­chant un écart avec le pla­fond d’emplois voté de 4 701 ETPT…. Non seu­le­ment l’aug­men­ta­tion prévue au budget n’a pas été réa­li­sée mais le nombre des emplois est resté très infé­rieur à celui prévu en 2017

Si la situa­tion s’est amé­lio­rée au minis­tère de la Justice, il manque encore plus de 400 emplois de sur­veillants par rap­port aux pré­vi­sions.


Voir en ligne : Le budget de l’État en 2018