UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Un accord favorable aux personnels rejeté par les partisans du toujours (...)

Un accord favorable aux personnels rejeté par les partisans du toujours plus…

16 février 2015

Enregistrer au format PDF

A l’unanimité, le 8 mars 2013, les organisations syndicales de fonctionnaires ont signé un accord sur l’égalité professionnelle femmes-hommes dans la Fonction Publique. Le ministère des Finances a pensé devoir faire un accord spécifique. Simple formalité ? Eh bien non, au final il est rejeté faute de majorité, Solidaires et la CGT refusant de le signer. Les agents en font les frais.

Le minis­tère des Finances sou­hai­tant aller au-delà de l’accord cadre a pré­senté à la signa­ture des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les un texte spé­ci­fi­que tout en pré­ci­sant qu’il n’aurait voca­tion à s’appli­quer que si l’accord était majo­ri­taire… confor­mé­ment à la loi du 5 juillet 2010. La CGT et Solidaires y ont vu un « chan­tage » et refusé de signer empê­chant la mise en place de nou­veaux droits pour les per­son­nels notam­ment :
─ la créa­tion de trente ber­ceaux de crèche pour per­met­tre aux femmes de conci­lier plus faci­le­ment leur vie pro­fes­sion­nelle et leur vie per­son­nelle sans avoir recours au temps par­tiel ;
─ une nou­velle auto­ri­sa­tion d’absence pour les agents dont l’épouse ou la com­pa­gne est enceinte ;
─ une modé­li­sa­tion du loge­ment social pour mieux accom­pa­gner les famil­les mono­pa­ren­ta­les ou les agents vic­ti­mes de vio­len­ces conju­ga­les.
L’UNSA confor­mé­ment à l’enga­ge­ment pris au plan natio­nal et aux avan­cées pré­sen­tées était prête à signer.
Au final, ce sont les agents qui feront les frais de l’absence d’accord.