Accueil > Actualités > Temps de travail dans la fonction publique : 5 millions d’agents qui (...)

Temps de travail dans la fonction publique : 5 millions d’agents qui assurent leur mission !

Facebook Twitter LinkedIn
jeudi 26 mai 2016

L’UNSA-FP rap­pelle que les agents publics tra­vaillent sur la base légale appli­quée en France de 1607 heures et qu’ils assu­rent leur mis­sion avec cons­cience. Le rap­port de Philippe Laurent le cons­tate.

Certains ser­vi­ces publics fonc­tion­nent 24 heures sur 24 grâce à l’impli­ca­tion et à la grande dis­po­ni­bi­lité des agents. Quelques exem­ples : dans les hôpi­taux, les caser­nes de pom­piers, les com­mis­sa­riats entre autres, des per­son­nels sont pré­sents nuit et jour. Ailleurs, des agents peu­vent être d’astreinte afin de pou­voir inter­ve­nir rapi­de­ment en cas de néces­sité et en situa­tion d’urgence.

Le bon fonc­tion­ne­ment des ser­vi­ces publics dépend notam­ment de l’orga­ni­sa­tion du temps de tra­vail.

L’UNSA rap­pelle que cette orga­ni­sa­tion repose sur des accords négo­ciés entre orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les et employeurs publics. Ils per­met­tent d’orga­ni­ser le ser­vice, avec par­fois des com­pen­sa­tions ou des récu­pé­ra­tions de temps en jours de RTT.

L’UNSA-Fonction Publique entend que le dia­lo­gue social soit res­pecté.

Dans ce cadre, des situa­tions déro­ga­toi­res exis­tent mar­gi­na­le­ment. Elles ne sau­raient remet­tre en cause le tra­vail et l’impli­ca­tion de la grande majo­rité des agents publics.

Une remise en ques­tion des déro­ga­tions aux 1607h annuel­les néces­si­te­rait une com­plète reconsi­dé­ra­tion des rému­né­ra­tions des agents, pour ins­tau­rer le paie­ment d’heures sup­plé­men­tai­res dans des pro­por­tions sans com­mune mesure avec les pra­ti­ques actuel­les.

L’UNSA-Fonction Publique réaf­firme que les agents publics sont très inves­tis dans leur tra­vail. Certaines dif­fi­cultés de mana­ge­ment, poin­tées dans le rap­port Laurent, ne dimi­nuent aucu­ne­ment les qua­li­tés de nos ser­vi­ces publics assu­rées par des agents plei­ne­ment res­pon­sa­bles au ser­vice de l’inté­rêt géné­ral.

Luc Farré
Secrétaire Général de l’UNSA-Fonction Publique