Accueil > Actualités > Temps de travail : deux projets de circulaire inutiles

Temps de travail : deux projets de circulaire inutiles

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 27 mars 2017

Un groupe de travail a étudié deux projets de circulaire sur le temps de travail et sur la prévention des absences dans la fonction publique le 23 mars 2017.

L’UNSA Fonction Publique n’est pas favorable à leur publication.

Cependant, l’UNSA-Fonction Publique, pour défendre le Service public, la fonction publique et les agents publics, a poursuivi les échanges nécessaires afin de pousser à l’amélioration de ces textes.

L’UNSA-Fonction Publique estime que le dia­lo­gue social est l’une des clefs d’un bon fonc­tion­ne­ment de la fonc­tion publi­que. L’UNSA-Fonction Publique le mène et le mènera jusqu’au bout, le pré­fé­rant à la "poli­ti­que de la chaise vide"*.
Elle a donc par­ti­cipé acti­ve­ment à ce groupe de tra­vail afin d’essayer de convain­cre.

Les agents publics font leur tra­vail et rem­plis­sent leur mis­sion.

L’UNSA-Fonction Publique a réaf­firmé que les contrain­tes impo­sées par l’effi­ca­cité du ser­vice public (astrein­tes, tra­vail de nuit, inter­ven­tion rapide, conti­nuité du ser­vice, horai­res déca­lées,...) doi­vent être reconnues. Partout des accords négo­ciés ont permis d’établir un fonc­tion­ne­ment précis. Si les néces­si­tés du ser­vice condui­sent à des évolutions, elles peu­vent, d’ores et déjà, être redis­cu­tées en appli­ca­tion de la régle­men­ta­tion actuelle.

Tout nou­veau texte se doit de ne pas porter à confu­sion, ni sur l’appli­ca­tion de la régle­men­ta­tion, ni sur le res­pect des droits des agents, ni sur le droit syn­di­cal.

L’UNSA-Fonction publi­que est favo­ra­ble à la mise en place d’une poli­ti­que de pré­ven­tion des absen­ces fondée sur une amé­lio­ra­tion de la qua­lité de vie au tra­vail et des condi­tions d’exer­cice.

*la CGT, FO, Solidaires et la FA-FP ont quitté la séance.


Voir en ligne : Communiqué de l’UNSA-FP : 5 millions d’agents assurent leur mission