Accueil > Actualités > Services Publics : un big-bang en gestation

Services Publics : un big-bang en gestation

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 4 décembre 2017

Le gouvernement a décidé une réforme des services publics en profondeur dans un contexte politique volontariste de transformation de la société, d’économies budgétaires, de baisse d’effectifs et de transition numérique.

Pour ce faire, il met en place deux types de pro­ces­sus dans le cadre de son pro­gramme « Action Publique 2022 ».

  • Ceux qui définissent les modalités de ces transformations : chantiers transversaux interministériels, projet de loi « un état pour une société de confiance », nouveau pilotage administratif de la réforme de l’État.
  • Ceux qui permettent au gouvernement de communiquer sur ces transformations : création du comité Action publique 2022, ateliers de co-construction, Forum de l’action publique.

Les pièces du puzzle s’assem­blent donc. La tra­jec­toire est lim­pide et les moyens déployés pour y par­ve­nir ne lais­sent que peu de place au doute sur cette volonté de réfor­mer les ser­vi­ces publics et la Fonction publi­que.

Tout le dis­po­si­tif est mené tam­bour bat­tant depuis sep­tem­bre 2017 et sera conduit dans un calen­drier très contraint.

Sont à crain­dre des réflexions insuf­fi­sam­ment abou­ties, davan­tage assi­ses sur des objec­tifs comp­ta­bles ou des pos­tu­lats que sur une réelle évaluation des poli­ti­ques publi­ques et un véri­ta­ble bilan de la situa­tion actuelle. Le projet de loi sur le droit à l’erreur en est un exem­ple.

L’UNSA cons­tate que la place lais­sée aux orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les est réduite à son mini­mum. Elle entend jouer plei­ne­ment son rôle et par­ti­ci­per aux tra­vaux de réflexion qui sont conduits. Elle n’hési­tera pas à dénon­cer des pro­ces­sus biai­sés ou des res­ti­tu­tions insin­cè­res.

Parallèlement, les agents publics et les usa­gers sont invi­tés à se connec­ter pour par­ti­ci­per à une consul­ta­tion sur inter­net, le « Forum de l’Action Publique ». L’UNSA a ana­lysé le sys­tème mis en place et cons­tate qu’il est com­plexe et peu intui­tif. Aussi, l’UNSA sera atten­tive à la nature des conclu­sions qui pour­raient en être tirées.

L’UNSA rap­pelle une évidence : toute évolution du ser­vice public et de la fonc­tion publi­que ne réus­sira que si les agents et leurs repré­sen­tants sont impli­qués et res­pec­tés.

Il en va de l’avenir des ser­vi­ces publics en France pour tous ses usa­gers ainsi que de celui de la Fonction publi­que et de ses agents, dont l’UNSA entend rendre comp­ta­ble le Gouvernement dans son ensem­ble.


Voir en ligne : Le Forum Action Publique