Accueil > Carrière > Salaires dans la Fonction publique : fin de non recevoir du (...)

Salaires dans la Fonction publique : fin de non recevoir du Gouvernement

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 31 mai 2011

31 mai 2011

Communiqué de presse de l’UNSA Fonction publique

Malgré de fortes mobi­li­sa­tions dans tous les sec­teurs et sur l’ensem­ble du ter­ri­toire, le Gouvernement conti­nue à refu­ser d’enten­dre les légi­ti­mes reven­di­ca­tions des agents publics en matière de pou­voir d’achat.

L’UNSA Fonction publi­que, au cours de l’audience accor­dée par le Directeur de cabi­net du minis­tre, a rap­pelé son oppo­si­tion à la poli­ti­que d’aus­té­rité sala­riale qui entraîne un appau­vris­se­ment des agents publics.

Elle demande l’ouver­ture immé­diate de négo­cia­tions sala­ria­les et l’aban­don du dogme du gel du point d’indice. C’est, en effet, l’aug­men­ta­tion de la valeur de ce der­nier qui seule permet le main­tien du pou­voir d’achat de l’ensem­ble des agents, fonc­tion­nai­res et contrac­tuels, des trois ver­sants de la Fonction publi­que.

L’UNSA Fonction publi­que réi­tère sa demande d’ouver­ture rapide d’un chan­tier de réno­va­tion des grilles indi­ciai­res, seule à même de rendre à la Fonction publi­que son attrac­ti­vité.

Si le Gouvernement s’entête à refu­ser d’enten­dre nos deman­des, pour les agents, cela ne fera qu’accen­tuer le manque de reconnais­sance à leur égard et leur déses­pé­rance.

Pour l’UNSA Fonction publi­que, il est plus que temps que le Gouvernement, par un geste fort sur les salai­res, redonne de l’espoir à tous les agents des trois ver­sants de la Fonction publi­que.

Elisabeth DAVID

Secrétaire Générale