Accueil > Actualités > Rendez-vous salarial : zéro plus zéro, on est loin d’un gain de pouvoir (...)

Rendez-vous salarial : zéro plus zéro, on est loin d’un gain de pouvoir d’achat

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 16 octobre 2017

L’UNSA Fonction Publique sort déçue du premier rendez-vous salarial du quinquennat.
Sur la CSG, elle constate qu’une partie des incertitudes est levée mais qu’il n’y aura pas de hausse du pouvoir d’achat pour les agents publics. Sur ce sujet, la promesse du Président de la République du 12 avril 2017 n’est pas tenue.

Le dispositif mis en place compensera seulement la hausse de la CSG et couvrira tous les agents.

Le dis­po­si­tif devrait per­met­tre d’éviter que les agents à temps par­tiel soient les grands per­dants lors de leur reprise à temps plein. Les futurs recru­tés tou­che­ront eux aussi une indem­nité. Celle-ci sera recal­cu­lée annuel­le­ment en 2018 et 2019. L’assiette prise en compte cou­vrira bien tous les reve­nus assu­jet­tis à la CSG. Mais, au final, les agents publics ne gagne­ront pas de pou­voir d’achat comme les autres actifs, contrai­re­ment aux pro­mes­ses du Président de la République.

L’UNSA déplore qu’en consé­quence, sur la feuille de paye du mois de jan­vier 2018, la rému­né­ra­tion sera en baisse en raison des haus­ses de coti­sa­tions « retraite » des fonc­tion­nai­res.

Concernant le pro­to­cole PPCR, le minis­tre a réaf­firmé son appli­ca­tion durant le quin­quen­nat. Mais l’UNSA regrette vive­ment l’annonce d’un report du calen­drier de mise en œuvre d’un an. Seule, une réu­nion sup­plé­men­taire sur les consé­quen­ces de cette annonce a été obte­nue. Elle devrait avoir lieu avant le 6 novem­bre.

Cette déci­sion remet en cause la parole de l’Etat et fra­gi­lise les futu­res dis­cus­sions. Surtout, elle ne reconnait pas les efforts deman­dés aux agents publics depuis 2011, date du pre­mier gel de la valeur du point d’indice.

Malgré la confir­ma­tion du main­tien de la GIPA pour l’année 2017, ce rendez-vous sala­rial va se tra­duire par un recul pour l’ensem­ble des agents.

A l’heure du Grand chan­tier sur l’action publi­que 2022, l’UNSA Fonction Publique rap­pelle qu’aucune réforme ne devrait se faire sans les agents publics. Ces annon­ces ne sont pas les signaux posi­tifs que ceux-ci méri­taient ni que l’UNSA atten­dait.


Voir en ligne : L’UNSA appelle à poursuivre la signature de la pétition "Respect des engagements"