Accueil > Actualités > Pétition : l’UNSA Fonction publique porte plus de 20000 signatures à (...)

Pétition : l’UNSA Fonction publique porte plus de 20000 signatures à Matignon

Facebook Twitter LinkedIn
jeudi 12 octobre 2017

20 574 agents signataires (au 11 octobre 12h00) demandent au Président de la République de respecter les engagements de l’Etat en matière de rémunération et de pouvoir d’achat.

L’UNSA remet au Premier ministre une première vague de signatures avant le rendez-vous salarial du 16 octobre.

Elle rappelle sa volonté de voir le pouvoir d’achat progresser effectivement.

L’UNSA Fonction publi­que pour­sui­vra sa cam­pa­gne autour de cette néces­sité. C’est une reven­di­ca­tion juste. L’Etat, les col­lec­ti­vi­tés et les établissements de santé doi­vent reconnaî­tre l’enga­ge­ment des agents publics, acteurs de la société.

L’UNSA Fonction publi­que appelle tous les agents des trois ver­sants de la Fonction publi­que à rejoin­dre les 20 574 pre­miers signa­tai­res.

Bagnolet, le 12 octo­bre.

Texte de la pétition :

SALAIRES ET CARRIÈRES : L’ÉTAT DOIT RESPECTER SES ENGAGEMENTS !
• Non à un pou­voir d’achat gelé pour les agents publics !
• Non au report des mesu­res PPCR (Parcours Professionnels Carrières Rémunérations) !

Je demande solen­nel­le­ment au Président de la République et au Premier minis­tre de ne pas reve­nir sur les pro­mes­ses et enga­ge­ments pris concer­nant le pou­voir d’achat des agents publics.
Avec l’UNSA, j’exige que la reva­lo­ri­sa­tion des salai­res et des car­riè­res prévue par le pro­to­cole PPCR soit res­pec­tée, ainsi que son calen­drier de mise en œuvre.
J’exige également le gain de pou­voir d’achat promis pen­dant la cam­pa­gne électorale en com­pen­sa­tion de la hausse de la CSG.
De plus, je dénonce le gel du point d’indice, le réta­blis­se­ment du jour de carence et les bais­ses d’effec­tifs annon­cées.


Voir en ligne : Vous n’avez pas encore signé ?