Accueil > Actualités > Pacte de responsabilité

Pacte de responsabilité

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 15 janvier 2014

Communiqué de l’UNSA

Pacte de responsabilité : du positif et des interrogations

14 jan­vier 2014 - La confé­rence de presse du Président de la République lui a permis d’appor­ter des pré­ci­sions sur la forme et le contenu du « pacte de res­pon­sa­bi­lité » dont il avait ouvert la pers­pec­tive le 31 décem­bre. Pour l’UNSA, les objec­tifs géné­raux et la méthode répon­dent à la gra­vité de la situa­tion en matière d‘emploi dans notre pays. Cela jus­ti­fie bien l’élaboration d’un grand com­pro­mis social entre tous les acteurs concer­nés. Sont posi­ti­ves :

- l’annonce des contre­par­ties socia­les indis­pen­sa­bles au regard d’un allè­ge­ment du coût du tra­vail et d’une refonte de la fis­ca­lité des entre­pri­ses ;
- l’ins­tau­ra­tion d’un obser­va­toire chargé de veiller à leur effec­ti­vité ;
- la volonté de pré­ser­ver le pou­voir d’achat des ména­ges en ne leur impo­sant pas de lourds trans­ferts de char­ges ;
la place accor­dée au dia­lo­gue et, notam­ment, à la confé­rence sociale dans l’élaboration du pacte.

Pour autant, pour l’UNSA, des inter­ro­ga­tions impor­tan­tes demeu­rent. Elles concer­nent essen­tiel­le­ment :

le mode précis de finan­ce­ment des coti­sa­tions fami­lia­les payées jusqu’à pré­sent par les entre­pri­ses. Pour l’UNSA, la péren­nité de la pro­tec­tion sociale fami­liale passe par une garan­tie non seu­le­ment du mon­tant, mais aussi de l’affec­ta­tion des cré­dits ;
les contre­par­ties envi­sa­gées et, sur­tout, le moyen d’en garan­tir l’appli­ca­tion ;
la hau­teur des économies sup­plé­men­tai­res sur les dépen­ses publi­ques à réa­li­ser dans un délai très court (50 mil­liards en 3 ans) et leur com­pa­ti­bi­lité avec le main­tien de ser­vi­ces publics de qua­lité cons­ti­tu­tifs du modèle social fran­çais, leurs consé­quen­ces éventuelles sur les agents publics, ainsi que leurs contre-effets pos­si­bles en matière de crois­sance.

Le rôle du dia­lo­gue social doit per­met­tre de lever ces inter­ro­ga­tions. L’UNSA y pren­dra toute sa place.


Voir en ligne : communiqué UNSA