UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Cond. de travail > CHSCT > Meurtre d’Albi : le service public est en deuil.

Meurtre d’Albi : le service public est en deuil.

4 juillet 2014

Enregistrer au format PDF

Suite à l’agression horrible dont a été victime une de nos collègues , l’émotion est forte. L’UNSA Fonction publique tient à témoigner ses condoléances à la famille, ses collègues ainsi que sa solidarité à l’ensemble de la communauté éducative de cette école.

Après l’émotion, devra venir le temps de l’enquête pour élucider les cir­cons­tan­ces de cette agres­sion mor­telle envers cette ensei­gnante. Elle était en ser­vice dans son école, avec ses élèves. Son agres­seur avait déjà été soigné pour des trou­bles psy­cho­lo­gi­ques…

Des enquê­tes récen­tes ont mis en évidence l’aug­men­ta­tion des agres­sions vis-à-vis des per­son­nels ensei­gnants. Plusieurs autres métiers de la fonc­tion publi­que sont aussi concer­nés (police, soins, agents face au public…).

Bien heu­reu­se­ment toutes les agres­sions subies n’ont pas une issue aussi fatale. Mais l’UNSA demande depuis plu­sieurs mois que le minis­tère de la fonc­tion publi­que appro­fon­disse les dif­fé­ren­tes enquê­tes (SUMER , DARES ) pour mieux pren­dre en compte ce risque pro­fes­sion­nel. Il s’agit d’exa­mi­ner ce risque d’agres­sion dans les docu­ments d’évaluation des ris­ques pro­fes­sion­nels de tous les ser­vi­ces (DUERP) et mettre en place des plans de pré­ven­tion dans le cadre des Comités d’hygiène, de sécu­rité et des condi­tions de tra­vail. L’UNSA rap­pelle que les employeurs ont l’obli­ga­tion de pro­té­ger leurs per­son­nels !


Voir en ligne : Horreur et émotion (UNSA-Éducation)