Accueil > Actualités > Maisons de l’État, Maisons de service au public… le Premier (...)

Maisons de l’État, Maisons de service au public… le Premier ministre écrit.

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 21 octobre 2014

Une circulaire du 15 octobre de Manuel Valls aux préfets précise la création des Maisons de l’État qui ont vocation à permettre un accès facilité aux administrations. L’UNSA est favorable au principe mais très attentive à leur construction dans les territoires.

Si le prin­cipe de ras­sem­bler des ser­vi­ces publics à une échelle infra-dépar­te­men­tale pour main­te­nir la pré­sence de l’État dans les ter­ri­toi­res est une bonne idée, elle est aus­si­tôt mise à mal… par la volonté de recher­che d’économies. « Le plan devra impé­ra­ti­ve­ment faire appa­raî­tre le plus pré­ci­sé­ment pos­si­ble les économies atten­dues du projet » est-il écrit sans la moin­dre ambi­guïté. Dès lors, on peut rai­son­na­ble­ment douter de la prio­rité affi­chée…

Le Premier minis­tre revient sur la créa­tion par la loi des Maisons de Service Au Public (MSAP). Conçues pour implan­ter à un échelon infra-arron­dis­se­ment des ser­vi­ces mutua­li­sés assu­rés par l’État, les col­lec­ti­vi­tés ou par le privé, elles vont fra­gi­li­ser tout le ser­vice public. Sous l’auto­rité du privé, elles entre­ront dans le champ du marché et vont poser le pro­blème de la concur­rence.

L’UNSA Fonction publi­que l’a dénoncé à plu­sieurs repri­ses. Elle est réso­lu­ment hos­tile à cette évolution qui fra­gi­lise le modèle des ser­vi­ces publics fran­çais.

Circulaire du premier ministre
Version en ligne sur Légifrance
Circulaire du premier ministre
Version PDF