UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Loi égalité et citoyenneté : vers un nouveau dispositif de recrutement, une (...)

Loi égalité et citoyenneté : vers un nouveau dispositif de recrutement, une aide pour préparer les concours

18 juin 2016

Enregistrer au format PDF

Diversifier les recrutements dans la Fonction Publique, tel est l’objectif de l’amendement gouvernemental voté par la commission spéciale qui a étudié la loi "égalité et citoyenneté".
Ainsi, un nouveau dispositif permettant aux jeunes sans emplois de moins de 28 ans, résidant dans les quartiers prioritaires pour la politique de la ville, les zones de revitalisation rurale, les départements et territoires d’outre-mer notamment, de postuler pour emploi de catégorie A ou B tout en s’engageant à passer le concours externe correspondant.
L’UNSA-Fonction Publique estime que ce nouveau dispositif peut permettre de leur donner une chance.

Selon l’étude impact, 500 jeunes pour­raient être concer­nés par ce nou­veau contrat public de 12 mois, renou­ve­la­ble une fois en cas d’échec au concours. Ils seront rému­né­rés et béné­fi­cie­ront d’une for­ma­tion en alter­nance leur per­met­tant de pré­pa­rer le concours. S’ils sont reçus, ils devront s’enga­ger à servir l’État.

Après le rejet d’un pre­mier dis­po­si­tif qui per­met­tait un recru­te­ment sans concours et sans diplôme par les Organisations syn­di­ca­les una­ni­mes lors du CCFP du 29 mars 2016, l’UNSA-Fonction Publique estime que le dia­lo­gue social a permis la créa­tion d’un meilleur dis­po­si­tif.

Pour l’UNSA-Fonctioin Publique, la solu­tion adop­tée doit per­met­tre à ces jeunes de débu­ter dans la vie active, toute en béné­fi­ciant d’une for­ma­tion, d’une aide à la pré­pa­ra­tion au concours, et d’un revenu. Nos inquié­tu­des sur la nature des postes ont été levés puisqu’ils devraient s’ajou­ter aux postes exis­tants.

L’UNSA res­tera vigi­lante quant à la reconnais­sance des futurs tuteurs.

Lire le texte de l’amen­de­ment adopté le 16 juin