Accueil > Actualités > Lettre Ouverte à Gérald Darmanin et à Olivier Dussopt

Lettre Ouverte à Gérald Darmanin et à Olivier Dussopt

Facebook Twitter LinkedIn
vendredi 15 décembre 2017

Les organisations syndicales de la Fonction Publique CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires, CFTC, CGC et FA-FP ont décidé d’interpeller le Ministre de l’Action et des Comptes Publics et le Secrétaire d’Etat, chargé de la Fonction Publique afin d’obtenir l’avancée de la date du rendez-vous salarial au printemps 2018.
Initialement prévu en octobre 2018, ce rendez-vous salarial doit permettre, pour l’UNSA, de réelles négociations. Celles-ci seront d’autant plus complexes lorsque le débat budgétaire sera engagé à l’automne prochain.

Monsieur le Ministre de l’Action et des Comptes publics,

Monsieur le Secrétaire d’Etat,

Les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les de la Fonction publi­que (CGT, CFDT, UNSA, FSU, Solidaires, CFTC, CGC, FA-FP) cons­ta­tent que les répon­ses du gou­ver­ne­ment n’ont pas été à la hau­teur des atten­tes des agents publics expri­mées notam­ment lors de la mobi­li­sa­tion du 10 octo­bre der­nier en matière de pou­voir d’achat, de res­pect des enga­ge­ments pris et d’évolution de l’emploi public.

Gel de la valeur du point d’indice, réta­blis­se­ment de la jour­née de carence, aug­men­ta­tion de la CSG avec une simple com­pen­sa­tion, report d’un an des mesu­res PPCR : les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les ont toutes dénoncé ces mesu­res qui vont impac­ter for­te­ment et néga­ti­ve­ment le pou­voir d’achat de plus de 5,4 mil­lions d’agents. Elles ont voté una­ni­me­ment contre lors du Conseil Commun de la Fonction publi­que du 8 novem­bre der­nier.

Ces non répon­ses ne sont pas accep­ta­bles. Les agents ne sau­raient atten­dre octo­bre 2018 pour que s’ouvrent de nou­vel­les pers­pec­ti­ves.

C’est dès main­te­nant que vous devez appor­ter, Monsieur le Ministre, Monsieur le Secrétaire d’Etat, des répon­ses signi­fi­ca­ti­ves aux reven­di­ca­tions de plus de cinq mil­lions d’agents. C’est pour­quoi nous exi­geons que le pro­chain rendez-vous sala­rial que vous nous avez promis en octo­bre 2018 soit avancé au début du prin­temps 2018.

L’ouver­ture rapide de dis­cus­sions est en effet indis­pen­sa­ble pour pou­voir redis­cu­ter d’une aug­men­ta­tion réelle et signi­fi­ca­tive des salai­res de toutes et tous les agents de la Fonction publi­que, per­met­tant une réelle reconnais­sance de leur enga­ge­ment pro­fes­sion­nel quo­ti­dien qui contri­bue à la qua­lité des ser­vi­ces publics, au déve­lop­pe­ment du pays comme à la cohé­sion de la société.

En espé­rant, Monsieur le Ministre, Monsieur le Secrétaire d’Etat, une réponse favo­ra­ble à cette demande.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, Monsieur le Secrétaire d’Etat, en l’expres­sion de nos salu­ta­tions res­pec­tueu­ses.