Accueil > Actualités > Les Etats Généraux des services publics doivent être l’occasion d’un vrai (...)

Les Etats Généraux des services publics doivent être l’occasion d’un vrai débat

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 30 août 2017

Les services publics et la fonction publique sont une des richesses et des forces de notre pays. Les attentats, les incendies, la crise du fipronil ont démontré cet été leur rôle essentiel.

Le ministre de l’action et des comptes publics souhaite organiser une consultation et une large concertation sur la fonction publique cet automne et a sollicité les organisations syndicales.

L’UNSA Fonction Publique a répondu à sa demande de propositions afin que les États Généraux soient une réussite. Ils ne doivent pas être un prétexte pour supprimer des postes mais bien une occasion de débattre avec tous les acteurs et les usagers.

Les ser­vi­ces publics publics sont une richesse pour notre pays, cons­tat par­tagé, non seu­le­ment par les études et enquê­tes condui­tes régu­liè­re­ment, y com­pris au niveau économique ou lors de com­pa­rai­sons inter­na­tio­na­les, mais aussi par les fran­çais.

L’UNSA rap­pelle qu’elle a tou­jours appelé à une réflexion sur les mis­sions de la fonc­tion publi­que avant toute réforme.

L’UNSA insiste auprès du minis­tre sur la néces­sité d’une consul­ta­tion com­plète et sin­cère qui don­nera une place à l’avis de tous les agents et qui devra débou­cher sur une large concer­ta­tion.

L’UNSA pro­pose d’ouvrir le champ des ques­tions à l’amé­lio­ra­tion de la qua­lité de vie au tra­vail, les besoins de for­ma­tion et les rému­né­ra­tions.

Enfin, l’UNSA estime que cette consul­ta­tion ne peut être que com­plé­men­taire au dia­lo­gue social indis­pen­sa­ble avec les repré­sen­tants des per­son­nels pour réus­sir l’évolution de la fonc­tion publi­que.