UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Actualités > Le Dialogue social de proximité, une méthode pour améliorer le quotidien des (...)

Le Dialogue social de proximité, une méthode pour améliorer le quotidien des agents

2 octobre 2016

Enregistrer au format PDF

L’association Réalité du Dialogue Social (RDS) organisait, le 29 septembre 2016, les 3èmes assisses du dialogue social dans la fonction publique, dans les locaux de la mutuelle Intériale à Paris, autour du dialogue social de proximité. Cinq organisations syndicales de la fonction publique, membres de RDS, y apportaient leur concours.
Ce fut l’occasion, pour l’UNSA-Fonction Publique, de prôner le dialogue social comme méthode pour améliorer le quotidien des agents mais aussi pour les accompagner dans la mise en œuvre de nouveaux dispositifs RH ou lors de fusions ou restructurations importantes.

6 exem­ples ont été pré­sen­tés :

  • Une charte du dialogue social dans un conseil général (Meurthe et Moselle)
  • Une charte de reconnaissance du parcours syndical dans un hôpital (Brie-Comte-robert et Tournan en Brie)
  • La création d’espaces de dialogue pour améliorer les conditions de vie au travail pendant une période de fusion et de restructuration des services (DGFIP)
  • Le dialogue social tout au long du processus de fusion d’établissements comme méthode (Santé Publique France)
  • Le rôle d’un CHSCT (Académie de Lyon)
  • Un plan de prévention des risques liés à une fusion avec création d’un collectif de réflexion (DREAL de Normandie)

La table ronde a regroupé le direc­teur de la DGAFP et 5 secré­tai­res géné­raux des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les natio­na­les de la fonc­tion publi­que.

L’UNSA-FP, inves­tie dans la pré­pa­ra­tion de ces assi­ses, a pu mettre en avant le dia­lo­gue social comme méthode tant vis à vis des agents que vis à vis des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les. Elle insiste sur :

  • le temps nécessaire pour mener un dialogue social utile et efficace
  • la transparence des informations
  • les conditions d’organisation du dialogue
  • les outils
  • le budget

mais aussi, et sur­tout, sur la volonté, la sin­cé­rité des acteurs, le res­pect,qui favo­ri­sent un lien de confiance et une écoute indis­pen­sa­bles.

Pour jouer plei­ne­ment son rôle, le dia­lo­gue social ne doit pas cher­cher à contour­ner les repré­sen­tants des per­son­nels élus, ni se conten­ter d’être un simple baro­mè­tre, encore moins n’être consi­deré que comme un amor­tis­seur du chan­ge­ment.

Pour l’UNSA-FP, la pra­ti­que d’un dia­lo­gue social de proxi­mité, avec les agents et les repré­sen­tants locaux des syn­di­cats, permet de donner plus de sens à la mis­sion des agents, d’amé­lio­rer les condi­tions de tra­vail, donc la qua­lité de vie au tra­vail et par là même permet d’amé­lio­rer le ser­vice public.
Les exem­ples pré­sen­tés lors des 3èmes assis­ses du dia­lo­gue social dans la fonc­tion publi­que vien­nent le cor­ro­bo­rer.

Et si la pra­ti­que du dia­lo­gue social de proxi­mité entrait au cœur des obli­ga­tions des res­pon­sa­bles RH ou de ser­vice ?


Voir en ligne : Le site RDS (Réalité du Dialogue Social)