Accueil > OTE et DDI > L’UNSA demande la création d’un CHSCT des DDI

L’UNSA demande la création d’un CHSCT des DDI

Facebook Twitter LinkedIn
vendredi 4 octobre 2013

Hygiène, sécurité, conditions de travail et risques psycho-sociaux : pour l’UNSA, un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) central des directions départementales interministérielles (DDI) doit être constitué.

A quel­ques jours de la signa­ture de l’accord sur les ris­ques psycho-sociaux, l’UNSA Fonction publi­que saisit à nou­veau le Secrétaire géné­ral du gou­ver­ne­ment (SGG) afin que soit mis en place, auprès du Premier minis­tre, un comité d’hygiène, de sécu­rité et des condi­tions de tra­vail (CHSCT) cen­tral des direc­tions dépar­te­men­ta­les inter­mi­nis­té­riel­les (DDI).

Dans un cour­rier au SGG daté du 1er octo­bre (voir docu­men­ta­tion liéé), l’UNSA Fonction publi­que rap­pelle ainsi l’accrois­se­ment des ris­ques psycho-sociaux aux­quels sont soumis les agents affec­tés dans les DDI, qui ont subi des restruc­tu­ra­tions de ser­vice bru­ta­les liées à la RéATE et demeu­rent confron­tés à des condi­tions de tra­vail par­ti­cu­liè­re­ment dif­fi­ci­les compte tenu de la baisse des moyens et des sup­pres­sions de postes.
Les situa­tions de souf­france morale au tra­vail sont de plus en plus nom­breu­ses et cri­ti­ques.

Elles néces­si­tent qu’une ins­tance ad hoc soit cons­ti­tuée, non seu­le­ment pour les évoquer mais aussi pour mettre en oeuvre le plan de pré­ven­tion qui per­met­tra de les iden­ti­fier et de les com­bat­tre.