Accueil > Actualités > France Stratégie : une concertation sur l’action publique de demain

France Stratégie : une concertation sur l’action publique de demain

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 18 novembre 2014

L’UNSA a participé le 12 novembre à une concertation sur le thème de "l’action publique de demain", ouverte dans le cadre de la "revue des missions de l’État" lancée par le Conseil des Ministres du 10 septembre.

France Stratégie (Commissariat géné­ral à la stra­té­gie et à la pros­pec­tive) conduit cet exer­cice qui est paral­lèle aux autres concer­ta­tions lan­cées sur le numé­ri­que et le rôle des agents publics. Ces trois dis­po­si­tifs de concer­ta­tion ouverts à la société civile sont ins­crits dans le même calen­drier (jusqu’à février 2015).

Six ate­liers orga­ni­sent le débat sur l’action publi­que de demain, à Paris et en région.
L’ate­lier de lan­ce­ment et de débat posait la ques­tion "Quelles mis­sions pour quels besoins ?" à plus de cin­quante par­ti­ci­pants, sous la forme de trois tables rondes :

  • Quelles évolutions des besoins, de la technologie et de l’organisation ?
  • Quels besoins pour quels services publics ?
  • Performance de l’action publique et soutenabilité des finances publiques.

Pour l’UNSA, l’évaluation de l’action publi­que doit répon­dre à la demande des usa­gers et aux enjeux ter­ri­to­riaux, sans écarter les fon­da­men­taux qui la gui­dent (uni­ver­sa­lité, réduc­tion des iné­ga­li­tés, équité, acces­si­bi­lité, garan­tie des droits). Sans igno­rer le contexte bud­gé­taire ni la néces­saire réflexion sur le niveau de déli­vrance de l’action publi­que, le prisme des économies bud­gé­tai­res, de la per­for­mance, de la "sou­te­na­bi­lité", ne peut pas être le cri­tère prin­ci­pal du débat.

Les ser­vi­ces publics ont en par­ti­cu­lier prouvé leur rôle d’amor­tis­seur social dans une période de crise économique. Enfin, les entre­pri­ses publi­ques contri­buent à l’action publi­que et ne doi­vent pas être igno­rées.

La moder­ni­sa­tion de l’action publi­que avec ses agents, telle qu’évoquée lors de la pre­mière grande confé­rence sociale, est un pilier essen­tiel de la réus­site de la concer­ta­tion.
Cette der­nière doit aussi lais­ser toute sa place à la démo­cra­tie sociale.


Voir en ligne : Site de France Stratégie : L’action publique de demain - Atelier de lancement et de débat