Accueil > Actualités > Formation professionnelle des agents de l’État : les priorités du schéma (...)

Formation professionnelle des agents de l’État : les priorités du schéma directeur

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 22 janvier 2018

La DGAFP a présenté les axes stratégiques et les actions prioritaires du projet de schéma directeur pour la formation professionnelle des agents de l’État. Ces actions doivent « accompagner les réformes engagées par le gouvernement dans le cadre de la démarche Action publique 2022 », notamment en matière de transformation de l’action publique et de transition au numérique.
Pour l’UNSA Fonction publique, l’accompagnement des agents en lien avec l’évolution de leur environnement professionnel et des métiers doit constituer une priorité.

Le schéma direc­teur défi­nit les prio­ri­tés en matière de for­ma­tion dans les domai­nes com­muns à l’ensem­ble des minis­tè­res et aux opé­ra­teurs, pour la période 2018-2020. Le 17 jan­vier 2018, en com­mis­sion de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle du Conseil Supérieur de la Fonction Publique de l’État, les 5 axes stra­té­gi­ques sui­vants ont été pré­sen­tés :

  • Axe I. La transformation de l’action publique
  • Axe II. La transition numérique
  • Axe III. La fonction managériale
  • Axe IV. Les transitions professionnelles
  • Axe V. L’interministérialité

Les prio­ri­tés pour la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle des agents de l’État sont étroitement liées au pro­gramme « Action Publique 2022 ». Les nou­vel­les rela­tions à l’usager, la prise en compte du « droit à l’erreur » du projet de loi pour un État au ser­vice d’une société de confiance, l’évolution des mis­sions vers plus de conseil, l’évolution de l’envi­ron­ne­ment pro­fes­sion­nel et des com­pé­ten­ces dans le cadre de la tran­si­tion au numé­ri­que, ainsi qu’une plus forte évaluation de l’action publi­que s’ins­cri­vent plei­ne­ment dans ce pro­gramme.

L’UNSA Fonction publi­que a pris connais­sance avec satis­fac­tion d’une prio­rité donnée à l’accom­pa­gne­ment des tran­si­tions et des reconver­sions pro­fes­sion­nel­les, ainsi que pour l’élaboration et la mise en œuvre des pro­jets d’évolution pro­fes­sion­nelle.
Cependant, la ques­tion du finan­ce­ment et des moyens se pose, en lien avec les cré­dits bud­gé­tai­res du Grand plan d’inves­tis­se­ment, pour que cet accom­pa­gne­ment devienne une réa­lité opé­ra­tion­nelle pour tous les agents de l’État.


Voir en ligne : La présentation du projet de schéma directeur pour la formation professionnelle des agents de l’État