Accueil > Actualités > FIPHFP : le fonds reprend, enfin, une activité normale.

FIPHFP : le fonds reprend, enfin, une activité normale.

Facebook Twitter LinkedIn
lundi 12 décembre 2016

La parution d’un nouveau décret a modifié les attributions et la composition du comité national du FIPHFP (Fonds pour l’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique).

Les mois de novembre et décembre 2016 ont été pour le fonds une séquence d’activité frénétique. Deux séances du comité national (les 10 et 16 novembre 2016) et une réunion de chacune des quatre commissions ont permis à l’UNSA d’affirmer son ambition pour un FIPHFP au service des personnes en situation de handicap dans les trois versants de la Fonction Publique.

La pré­cé­dente man­da­ture du Fonds d’Insertion des Personnes Handicapées dans la Fonction Publique (FIPHFP) a pris fin le 30 mars 2016. Il aura fallu près de huit mois pour qu’un nou­veau comité natio­nal soit enfin cons­ti­tué.

Ainsi, lors des pre­miè­res réu­nions, face aux dif­fé­ren­tes atta­ques vis-à-vis des pseu­dos réser­ves finan­ciè­res du fonds, l’UNSA a rap­pelé l’extrême fra­gi­lité finan­cière du FIPHFP.
En effet, les dif­fé­ren­tes ponc­tions, opé­rées par amen­de­ment légis­la­tif entre 2015 et 2017, auront sans doute réussi à assé­cher tota­le­ment les réser­ves du fond.

L’UNSA a donc réi­téré sa demande d’un tra­vail appro­fondi sur le modèle économique du FIPHFP. Notre orga­ni­sa­tion syn­di­cale estime que le modèle actuel sera vite insou­te­na­ble si l’on sou­haite conser­ver une exi­gence de recru­te­ment et de main­tien dans l’emploi des per­son­nes en situa­tion de han­di­cap dans la Fonction Publique.

Les pre­miè­res réu­nions de cette nou­velle man­da­ture ont également permis à l’UNSA d’expri­mer la néces­sité d’avan­cer sur les indi­ca­teurs d’évaluation des actions condui­tes par le fond.

Enfin, fidè­les au prin­cipe d’un dia­lo­gue social de qua­lité, les repré­sen­tants de l’UNSA ont insisté sur l’atten­tion que nous por­te­rons à ce qu’une négo­cia­tion préa­la­ble entre les employeurs publics et les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les repré­sen­ta­ti­ves ait lieu avant tout examen d’un projet de conven­tion ou de par­te­na­riat, entre le FIPHFP et un employeur.

L’UNSA conti­nuera à contri­buer, par sa par­ti­ci­pa­tion cons­truc­tive aux tra­vaux du FIPHFP, à l’inclu­sion pro­fes­sion­nelle des per­son­nes en situa­tion de han­di­cap dans la Fonction Publique.