UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Action sociale > Eviter la sous consommation du budget de l’action sociale interministérielle

Eviter la sous consommation du budget de l’action sociale interministérielle

21 octobre 2016

Enregistrer au format PDF

L’UNSA : force de proposition.
Le CIAS aurait dû se réunir le 20 octobre 2016, il est reporté à une date ultérieure, les propositions préalables de l’UNSA et de l’ensemble des organisations syndicales n’ayant pas été entendues.

Un des points de l’ordre du jour du CIAS était rela­tif aux pré­vi­sions de consom­ma­tion des cré­dits de l’action sociale inter­mi­nis­té­rielle pour l’année 2016. Une sous-consom­ma­tion pré­vi­sion­nelle de plu­sieurs mil­lions d’euros avait déjà été évoquée à l’occa­sion de la der­nière com­mis­sion per­ma­nente rela­tive au budget.

Face à ce cons­tat, l’UNSA-Fonction publi­que avait rapi­de­ment réagi et pro­posé d’orien­ter, dans les meilleurs délais, les cré­dits vers des actions au béné­fice des agents de la Fonction publi­que d’État, dont les besoins sont criants et insa­tis­faits :

  • places en crèches ;
  • revalorisation de la prestation « CESU - garde d’enfant 0/6 ans ».

Au pro­chain CIAS, ce sujet récur­rent et déci­sif de la consom­ma­tion des cré­dits de l’action sociale inter­mi­nis­té­rielle au béné­fice des agents de la Fonction publi­que d’État sera donc plus par­ti­cu­liè­re­ment débattu.

Pour l’UNSA-Fonction publi­que, la tota­lité du budget de l’action sociale inter­mi­nis­té­rielle doit être uti­li­sée pour aider les agents.