Accueil > Actualités > Égalité professionnelle dans la fonction publique : une nouvelle concertation (...)

Égalité professionnelle dans la fonction publique : une nouvelle concertation confirmée en 2018

Facebook Twitter LinkedIn
vendredi 6 octobre 2017

Le tour de France de l’égalité lancé le 4 octobre par le Premier ministre et la Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité entre les femmes et les hommes débouchera sur l’ouverture d’une nouvelle concertation dans la Fonction publique en 2018, comme annoncé par Gérald Darmanin lors du CCFP du 10 juillet.

Ouverte à toute concertation qui permette d’améliorer le quotidien et la qualité de vie au travail des agents publics et, dans ce cadre, des femmes en particulier, l’UNSA Fonction publique considère néanmoins que la priorité doit aller à la mise en œuvre intégrale, à chaque niveau, des mesures contenues dans l’accord du 8 mars 2013.

La for­ma­tion spé­cia­li­sée du CCFP « Égalité, mobi­lité et par­cours pro­fes­sion­nels » s’est réunie le 5 octo­bre.

La pré­sen­ta­tion du som­maire du pro­chain rap­port annuel sur l’égalité pro­fes­sion­nelle entre les femmes et les hommes dans la fonc­tion publi­que a permis d’évoquer notam­ment l’actua­lité de l’égalité pro­fes­sion­nelle.

« Grande cause natio­nale » décré­tée par le Président de la République pour le quin­quen­nat, l’égalité entre les femmes et les hommes semble vou­loir béné­fi­cier d’un regain d’inté­rêt, à tra­vers notam­ment le Tour de France de l’égalité initié le 4 octo­bre.

À l’instar d’autres chan­tiers voulus par le gou­ver­ne­ment (forum de l’action publi­que par exem­ple), une consul­ta­tion en ligne est mise en place et des ate­liers thé­ma­ti­ques seront orga­ni­sés dans les ter­ri­toi­res. Deux ou trois ate­liers spé­ci­fi­ques Fonction publi­que auront lieu. L’ensem­ble des remon­tées sera inté­gré dans un plan d’action quin­quen­nal dont la feuille de route, connue le 8 mars 2018, ciblera les prio­ri­tés thé­ma­ti­ques annuel­les.
C’est sur cette base que s’ouvrira la concer­ta­tion Fonction publi­que en 2018.

L’UNSA Fonction publi­que sous­crit plei­ne­ment à toute volonté de faire pro­gres­ser l’égalité entre les femmes et les hommes dans la fonc­tion publi­que et au-delà.

Elle s’étonne tou­te­fois de cette méthode qui consiste à ne concer­ter les acteurs de l’égalité pro­fes­sion­nelle dans la Fonction publi­que que dans un deuxième temps, en les confron­tant à des conclu­sions aux­quel­les ils n’ont pas for­mel­le­ment contri­bué.
Il est sur­pre­nant de décou­vrir en for­ma­tion spé­cia­li­sée du CCFP que « des minis­tè­res vont orga­ni­ser des ate­liers rele­vant des com­pé­ten­ces Fonction publi­que » dans le cadre d’un Tour de France de l’égalité lancé la veille...
Quid des par­te­nai­res sociaux repré­sen­tant les agents dans la pré­pa­ra­tion du contenu de ces ate­liers ? Quelle place lais­sée au dia­lo­gue social formel dans cette métho­do­lo­gie ? A ce stade aucune.

L’UNSA Fonction publi­que sera donc vigi­lante au rôle qui sera réservé à une vraie concer­ta­tion, dans laquelle elle s’enga­gera pour faire pro­gres­ser la situa­tion au béné­fice de tous les agents. À condi­tion que ne soit pas occultée la mise en œuvre de la tota­lité des mesu­res de l’accord du 8 mars rela­tif à l’égalité pro­fes­sion­nelle entre les femmes et les hommes dans la Fonction publi­que, signé par les employeurs publics et l’ensem­ble des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les.