Accueil > Actualités > Égalité professionnelle dans la fonction publique : l’UNSA attend des mesures (...)

Égalité professionnelle dans la fonction publique : l’UNSA attend des mesures concrètes

Facebook Twitter LinkedIn
mercredi 10 janvier 2018

La Formation spécialisée « Égalité, mobilité et parcours professionnels » du Conseil commun de la fonction publique était réunie mardi 9 janvier 2018.

Constatant que, cinq ans après, les engagements contenus dans le protocole d’accord du 8 mars 2013 relatif à l’égalité professionnelle dans la Fonction publique n’ont pas tous abouti, l’UNSA Fonction Publique attend une accélération du dispositif et des effets concrets pour les agents en 2018.

Le trai­te­ment effec­tif des thé­ma­ti­ques por­tant sur les par­cours de car­rière et les rému­né­ra­tions, l’orga­ni­sa­tion du tra­vail, l’arti­cu­la­tion vie pro­fes­sion­nelle - vie per­son­nelle et l’accom­pa­gne­ment des agents à la paren­ta­lité, ainsi que les for­ma­tions sont pour l’UNSA des prio­ri­tés.

Pour cela, l’UNSA Fonction Publique sou­haite que les pro­chains tra­vaux s’appuient sur les recom­man­da­tions conte­nues dans le rap­port de Madame Descamps-Crosnier, offi­cia­lisé le 8 mars 2017 (voir l’arti­cle).

Ainsi, l’UNSA Fonction Publique demande que la nou­velle concer­ta­tion sou­hai­tée par le Gouvernement, qui devra porter notam­ment sur les vio­len­ces faites aux femmes et la mixité des métiers, pré­voie aussi sans tarder un groupe de tra­vail dédié aux recom­man­da­tions du rap­port Descamps-Crosnier. Les objec­tifs sont d’iden­ti­fier les pré­co­ni­sa­tions pou­vant être mises en œuvre immé­dia­te­ment et d’établir un calen­drier pour les autres.

L’UNSA demande aussi que les péna­li­tés infli­gées aux employeurs publics dans le cadre du dis­po­si­tif de nomi­na­tions équilibrées [1] ali­men­tent un fonds dédié, des­tiné à pro­mou­voir des actions en faveur de l’égalité pro­fes­sion­nelle dans la Fonction publi­que.

Au-delà de ce qui a déjà été accom­pli natio­na­le­ment ou loca­le­ment, dans le cadre de l’accord du 8 mars 2013 et/ou des pro­ces­sus de label­li­sa­tion, après le temps des études, des ana­ly­ses et des décla­ra­tions d’inten­tion, l’UNSA Fonction Publique consi­dère que le temps de la concré­ti­sa­tion des actions en matière d’égalité Femmes-Hommes en faveur des agents publics est venu.

Il faut agir sans tarder dans la Fonction publi­que pour donner du sens à ce que le Président Macron a déclaré comme une « grande cause natio­nale ».


[1En 2016, deux ministères et trois collectivités territoriales n’ont pas atteint l’objectif de 30% de primo-nominations dans des emplois de direction. Les sanctions ont représenté 420 000 € (source DGAFP Bilan du dispositif des nominations équilibrées sur les emplois supérieurs et dirigeants de la fonction publique Rapport 2017).