Accueil > Actualités > Don de jours : pour une participation des employeurs publics

Don de jours : pour une participation des employeurs publics

Facebook Twitter LinkedIn
mardi 10 juillet 2018

Les organisations syndicales représentatives dans la fonction publique, dont l’UNSA, ont décidé de demander, ensemble, une participation des employeurs publics lorsqu’un agent décide de donner un jour de congé ou de RTT à un autre agent pour lui permettre d’accompagner une personne atteinte d’une perte d’autonomie d’une particulière gravité ou présentant un handicap.

Extrait du cour­rier envoyé au Secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Action et des Comptes publics.

Lors de la réu­nion à la DGAFP du lundi 25 juin 2018 où était pré­senté le nou­veau dis­po­si­tif sur le don de jours, les orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les, quel­les que soient leurs appré­cia­tions glo­ba­les sur le texte, étaient una­ni­mes sur la néces­sité d’une par­ti­ci­pa­tion de l’employeur lors­que qu’un ou une agent-e effec­tue un don de jours à un-e autre agent-e qui vient en aide à une per­sonne atteinte d’une perte d’auto­no­mie d’une par­ti­cu­lière gra­vité ou pré­sen­tant un han­di­cap.

Une telle contri­bu­tion serait un signe fort donné sur l’enga­ge­ment du gou­ver­ne­ment dans une démar­che de soli­da­rité qui, aux yeux des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les, doit impli­quer concrè­te­ment tous les acteurs.


Voir en ligne : Courrier envoyé à Olivier Dussopt