UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Action sociale > Constat renouvelé en 2016 : sous-consommation des crédits de l’action sociale (...)

Constat renouvelé en 2016 : sous-consommation des crédits de l’action sociale interministérielle

29 janvier 2017

Enregistrer au format PDF

Présidée par Annick Girardin, Ministre de la Fonction Publique, la réunion du CIAS qui clôturait le cycle 2016 s’est tenue jeudi 26 janvier 2017.
Comme l’an passé, l’UNSA Fonction Publique déplore une sous consommation du budget l’action sociale interministérielle (ASI), qui s’établit à presque 4 millions d’euros en 2016.

La Ministre de la Fonction Publique a sou­li­gné son atta­che­ment au dia­lo­gue social et son inté­rêt pour l’action sociale qui est une com­po­sante de la poli­ti­que des res­sour­ces humai­nes de l’État. Elle a annoncé le mon­tant du budget de l’ASI voté en 2017 soit 124 mil­lions d’euros et un taux d’exé­cu­tion bud­gé­taire pour 2016 de 97%.

L’UNSA estime que les 4 mil­lions non uti­li­sés pour l’action sociale inter­mi­nis­té­rielle en 2016 auraient pu appor­ter des répon­ses socia­les aux besoins des agents les moins rému­né­rés.

Dès juin, l’UNSA Fonction Publique avait pro­posé des actions per­met­tant une uti­li­sa­tion opti­male des cré­dits et a sys­té­ma­ti­que­ment reconduit aler­tes et pro­po­si­tions à chaque ins­tance.

En revan­che, l’UNSA Fonction Publique se féli­cite de :

  • l’accord donné à sa demande d’augmentation du nombre de places en crèches fin 2016 ;
  • la circulaire qui étend l’ASI aux collectivités d’outre-mer ;
  • des projets de révision de l’indice seuil de la prestation interministérielle relative à la restauration ;
  • la signature de la convention avec l’Établissement de retraite additionnelle de la fonction publique (ERAFP) qui augmentera l’offre de logements sociaux.

L’UNSA Fonction Publique a réi­téré ses pro­po­si­tions, qui por­tent notam­ment sur :

  • la mise en œuvre d’une véritable politique familiale, qui passe aussi par l’extension du nombre de places en crèches afin d’atteindre 4 000 places ;
  • l’amélioration de l’offre en matière de restauration collective et de rénovation des RIA, qui se fera sur la base des schémas directeurs régionaux ;
  • la revalorisation du montant de la prestation interministérielle relative à la restauration, dont le montant de 1,22 € n’est pas à la hauteur des tarifs de restauration collective ;
  • la revalorisation du barème des chèques emploi service universel (CESU), des chèques-vacances ainsi que l’augmentation de l’Aide à l’installation des personnels de l’Etat (AIP).

Voir en ligne : Déclaration liminaire