UNSA logo
Unsa-Fonction publique

Accueil > Retraites > Conseil d’Orientation des retraites : vers un retour à l’équilibre

Conseil d’Orientation des retraites : vers un retour à l’équilibre

15 juin 2015

Enregistrer au format PDF

La loi du 20 janvier 2014, garantissant l’avenir et la pérennité de notre système de retraite, prévoit que le COR adopte chaque année un rapport destiné au Comité de suivi des retraites.
Le deuxième rapport annuel publié le 10 juin 2015 constate que les récentes réformes commencent à produire leurs effets.

Le COR ana­lyse le sys­tème de retraite et véri­fie s’il tient les objec­tifs fixés par la loi (péren­nité finan­cière, niveau de vie satis­fai­sant des retrai­tés, équité entre les assu­rés). A partir de son rap­port, le Comité de suivi des retrai­tes émet un avis et si besoin, for­mule des recom­man­da­tions sur la per­ti­nence de modi­fier les para­mè­tres du sys­tème de retraite. Le gou­ver­ne­ment et le par­le­ment peu­vent alors pren­dre d’éventuelles déci­sions.

La publi­ca­tion du rap­port du COR est donc un socle indis­pen­sa­ble au suivi et au pilo­tage du sys­tème de retraite.
Le rap­port 2014 cons­tate que les récen­tes réfor­mes ont permis de réduire le défi­cit cons­taté en 2012.

Toutefois, le sys­tème des retrai­tes est confronté à l’arri­vée de la géné­ra­tion du baby-boom et aux effets de l’aug­men­ta­tion de l’espé­rance de vie. Ainsi le rap­port démo­gra­phi­que conti­nue­rait à bais­ser jusqu’au début des années 2030 pour se sta­bi­li­ser ensuite autour de 1,4 per­sonne de 20-59 ans par per­sonne de 60 ans et plus.

Le contexte économique lui, est for­te­ment marqué par les effets de la crise. Le COR a donc actua­lisé ses pro­jec­tions en révi­sant à la baisse les pré­vi­sions de crois­sance en cohé­rence avec celles trans­mi­sest par le gou­ver­ne­ment à la Commission euro­péenne. Néanmoins, les résul­tats res­tent très pro­ches de ceux pré­sen­tés en décem­bre 2014 lors de son col­lo­que annuel, avec un léger déca­lage de quel­ques années.
Ainsi, le rap­port indi­que qu’en cas de crois­sance suf­fi­sante des reve­nus d’acti­vité le sys­tème de retraite pour­rait reve­nir à l’équilibre dès 2020 si les condi­tions économiques s’amé­lio­rent (scé­na­rios A et A’) et avant 2030 pour le scé­na­rio B, uti­lisé le plus fré­quem­ment. Le sys­tème pour­rait même déga­ger des excé­dents à plus long terme. Ce qui est de nature à ras­su­rer les jeunes géné­ra­tions quant au ver­se­ment de leur future pen­sion.

Le niveau de vie des retrai­tés quant à lui est à parité avec celui de l’ensem­ble de la popu­la­tion. Le taux de pau­vreté des retrai­tés est même plus faible que celui de l’ensem­ble de la popu­la­tion.

L’équité femmes hommes pro­gresse, le rap­port indi­que en effet que l’écart moyen de mon­tant de pen­sion entre les hommes et les femmes se rédui­rait pro­gres­si­ve­ment de 25% actuel­le­ment à 15% à l’hori­zon 2060.


Voir en ligne : COR - Conseil d’Orientation des retraites